:: Xényla :: Bâtiment Administratif :: Vie Scolaire :: Bureau des CPE Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

lost and found (+sekai)

avatar
Gabriel Rose
Admin - Grade IV
Messages : 100
Age : 29
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 23 Jan - 22:55
lost and found
Bling bling bling. C’est le bruit que devraient faire tes poches là. Parce que normalement, dans tes poches, devrait y avoir tes clefs. C’est bizarre, t’es pourtant sûr de les avoir mises dans la poche avant droite de ton pantalon ; sûr au point de te souvenir t’être dit, en sortant de ton bureau, que c’était pas super confortable comme endroit pour fourrer des clefs et qu’il faudrait sûrement que tu acquières un mousqueton, pour les accrocher aux passants de ta ceinture. Ca risquait probablement d’être un peu kitsch, de les porter comme ça, mais au moins elle arrêteraient de s’enfoncer dans ta cuisse à chaque mouvement que tu ferais.

Enfin, c’est bien beau tout ça, mais ça résous pas ton problème. Sérieusement, elles sont où tes clefs, Gabriel ? C’est vrai qu’il paraît que t’as souvent tendance à égarer les clefs en tout genres, mais quand même, là, on parle des clefs de ton boulot. Des clefs du bureau des CPE de Xényla. C’est pas les clefs de ton anti-vol pour vélo, cette fois-ci, ni celles de ta cave. Ce sont de vraies clefs importantes et, qui sait, leur perte pourrait très bien mener à la perte de ta carrière. Ce serait dommage, quand même.

Tu examines une fois de plus cette poche avant droite, avant de te tâter l'entièreté de la jambe, soigneusement, de haut en bas. Juste au cas où qu’il y ai eu un trou dans la poche qui aurait laissé les clefs s’échapper petit à petit. Enfin, cette hypothèse demande quand même de prendre en compte l’idée que tu n’aurais, à aucun moment, senti une paire de clef te glisser doucement le long de la cuisse, puis du mollet, peut-être jusqu’à la chaussette... alors que tu ne supportais même pas de les sentir bien en place dans leur petite poche.

Les autres poches ? Rien non plus. Dès que t’as compris qu’elles ne s’étaient sûrement pas payées une partie de tobogan sur ta jambe, tu avais cherché toutes les poches que tu avais pu trouver - découvrant au passage que la chemise que tu portais en avait une également. En même temps, blanc sur blanc, c’était pas facile à voir. Cette découverte t’avait occupé un instant, pendant lequel tu t’étais amusé à boutonner et déboutonner le bouton de cette petite poche secrète, comme si tu comprenais tout à coup pourquoi la chemise avait coûté si cher.

Retour à la réalité. Tu tapes la paume de ta main sur ton front, comme pour te réveiller de tes pérégrinations mentales. Dans un moment d’espoir, tu appuies sur la poignée du bureau, tout doucement, comme pour faire grimper le suspense - on pouvait presque entendre une musique digne des meilleurs thriller bermudiens en fond sonore, pour accompagner ce geste dont la conséquence était plus qu’attendu par le public non existant.

Pok. Oui bah non, hein, t’avais pas laissé le bureau ouvert avant de partir manger. T’étais pas stupide non plus, tu savais qu’il y avait des choses hyper importantes dans ce bureau et que cela voulait dire qu’il était simplement hors de question qu’un intru puisse y pénétrer sans supervision.

...

Ah oui, t’avais pas pensé à ça par contre. T’as perdu les clefs, certes. C’est pas bien, certes. Mais le pire dans tout ça, c’est que quelqu’un de mal intentionné pourrait les trouver, et deviner, par on ne se trop quel moyen, qu’il s’agit des clefs du bureau des CPE et pourrait, donc, s’en servir pour y rentrer et voler tout ce qui s’y trouve. Y compris ton micro-onde et tes mugs. Même si ce n’est pas forcément ce dont tu devrais le plus te pré-occuper actuellement.

Tu grognes et, un air abattu sur le visage, tu te tapes plusieurs fois la tête (doucement hein, on va pas se faire de fracture du crâne non plus) contre le bois de la porte. A moins que ce soit du plastique. Tu saurais pas dire. Tu t’en fout en fait. Faut que tu retrouves ton trousseau. Refais ton chemin du midi dans ta tête - tu fais toujours le même, pratiquement, ça devrait être trop compliqué. Repasses à chaque endroit où t’es passé, fixe et analyse le sol à chacun de tes pas et tu devrais, peut-être, retrouver tes clefs. Enfin, c’est ce qu’on espère, quoi.

Plein de motivation à écumer le sol du lycée, tu tournes le dos à la porte de ton bureau ; prêt comme jamais à retrouver ces fichues fugitives. A moins que quelqu’un aie déjà fait le travail pour toi ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sekai Yoki
Déléguée - Grade II
Messages : 106
Age : 19
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 24 Jan - 22:00
S'étirant de tout son long Sekai laissa un long bâillement s'échapper d'entre ses lèvres. Se rendant compte de son geste elle regarda autour d'elle pour être sûre de ne pas avoir été vue sous un angle la mettant si peu en valeur. Depuis la rentrée beaucoup de chose étaient arrivées.

Par exemple, elle était devenue déléguée des Évasions. D'où le fait qu'actuellement elle était installée à la table des délégués. Elle était certes seule mais ce n'était pas plus mal, après tout, cela lui laissait un peu de temps pour réfléchir à tout et à rien. Et surtout, elle n'avait pas besoin de tenir une conversation avec qui que ce soit.

Et pourtant, l'Unique et tout le lycée pour être tout à fait honnête, savait à quel point la mentaliste pouvait parler. Seulement, aujourd'hui son esprit était ailleurs. Elle gardait sa bonne humeur naturelle même si dans le fond elle se demandait plus où, quand, comment et pourquoi Misha avait disparu.

D'ailleurs en se levant, plateau entre ses petites mains, elle était tombée sur un trousseau de clé. Et alors qu'elle se demandait à qui cela pouvait bien être, et surtout qui avait bien pu perdre quelque chose d'aussi important, elle avait reconnu cette petite clé. La clé du bureau des CPE.

Elle en était sûre et certaine et personne n'aurait pus la faite douter, cette clé était bien celle de son adorable requin rose. Or, si celui-ci avait disparu cela signifiait que son poste avait été remplacé et donc que cette clé était trèèès probablement au nouveau CPE.

La bonne petite qu'elle était avait alors pris cette trouvaille dans le but de la rendre à son propriétaire et si elle ne le trouvait pas elle irait simplement donner ça à la vie scolaire. Ils sauraient bien quoi en faire eux !

C'était donc avec un sourire aux lèvres que l'évasion déposa son plateau et quitta la cantine. Sa petite jupe aux tons marrons virevoltaient alors qu'elle se dirigeait vers le bureau. Lorsqu'elle croisait des Bermudiens professeurs ou élèves elle les saluait, leur offrait un simple sourire et se remettait en route non sans penser qu'elle devrait peut-être cesser de gambader ainsi dans les couloirs.

Puis son esprit divaguait, elle se disait que finalement pour un mois de janvier il ne faisait pas aussi froid que ce à quoi elle s'attendait. La preuve étant qu'elle n'avait pas mis trois paires de chaussettes ! Elle s'était contentée de collants couleur peau. Le bruit des clés résonnait à chacun de ses pas et elle fut surprise de trouver quelqu'un devant le bureau.

Il s'agissait peut-être du nouveau CPE, et il devait clairement être mal. Qu'est-ce que qui pouvait lui permettre de le dire? Sûrement le fait que le Bermudien s'était tapé la tête contre la porte. Ce geste avait eu pour effet de stopper Sekai dans ses mouvements. Elle aurait presque l'impression de se voir.  Elle pouvait pas dire qu'elle était moins étourdie, ah ça non !

Elle se rappelait de ce jour où elle avait cherché sa montre alors que celle-ci était à son poignet. Le pire c'était sûrement qu'elle avait eu le coup de pression de sa vie. Elle avait fouillé ses poches et n'y avait rien trouvé, elle était même allée jusqu'à chercher au fond de son sac !
Puis elle s'était rendue compte que cette dernière était tout simplement à l'endroit où une montre devrait être.

Ce qui avait ramené Sekai à la réalité c'était le fait que l'inconnu s'était mis dos à la porte. Elle avait alors approché et de sa petite voix avait parlé.

- Hm... Excusez-moi, est-ce que ce ces clés vous appartiennent?

Elle avait alors tendu les clés vers le Bermudien, elle espérait de tout coeur que ce soit le cas et que c'était la perte de ces dernières qui l'avait mis dans un tel état -qui était par ailleurs totalement justifié-.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Gabriel Rose
Admin - Grade IV
Messages : 100
Age : 29
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 13 Fév - 20:49
lost and found


(nb : les mots en gras sont ceux qui m'ont été donnés pour le défi des mots voilà )

On ne t’avait jamais dit que tu étais particulièrement chanceux. Non pas que tu baignais dans la malchance non plus, mais tu n’étais pas le genre à trouver régulièrement des trèfles à quatre feuilles, ou à gagner aux loteries. Parfois cependant, la chance te souriait. Ça arrivait, de temps en temps, et souvent pour te sauver de situations bien embarrassantes.

Aujourd’hui, la chance avait décidé de pointer à nouveau son nez. Cette chance se présentait sous la forme d’une jeune fille, probablement une élève du lycée, qui venait d’apparaître face à toi, lorsque tu t’étais retourné bien décidé à partir à la recherche de ce que tu avais perdu. Elle se tenait là, devant toi, éclairant le couloir de ses cheveux comme teintés par de l’induline. Si tu avais essayé de jouer aux devinettes, tu aurais pu penser qu’elle était une hybride de cébidé, vu son petit gabarit, elle semblait la candidate parfaite pour avoir un linkage avec de petits singes farceurs.

Mais pourquoi était-elle là, t’étais-tu d’abord demandé. Elle tombait pile au mauvais moment, puisque s’il elle venait pour une doléance, tu ne pouvais même pas l’accueillir dans ton bureau pour qu’elle t’explique son problème. Tu serais obligé de pondre un mensonge de dernière minute pour lui demander de repasser plus tard. Parce que tu ne pouvais même pas lui demander d’attendre deux minutes devant la porte que tu reviennes, étant donné qu’il y avait très peu de chances pour que tu retrouves tes clefs en deux minutes.

Et puis, là, elle tendit le bras. Dans sa petite main, tes clefs. Hm... Excusez-moi, est-ce que ce ces clés vous appartiennent? avait-elle ajouté à son geste. Tu avais ouvert légèrement la bouche, surpris, mais avant de pouvoir lui répondre, tu t’étais senti obligé d’aller tâter ton front. Tu sentais une légère douleur, probablement dee au fait que tu t’étais tapé la tête contre la porte un peu plus tôt, et tu voulais vérifie que cet acte n’avait pas engendré de tuméfaction sur ta petite tête. T’aurais pas eu l’air bête sinon, avec un œuf entre les deux yeux. Mais il n’y avait rien, tout allait bien.

Ton attention se recentra sur la jeune fille devant toi, et surtout sur les clefs qu’elle te tendait. Il n’y avait aucun doute, cela ne pouvait être que les tiennes. « Wow. » était la première chose qui avait su franchir tes lèvres. T’étais presque extasié devant la petite, comme si elle tenait devant toi une ancienne relique sacrée.

Tu fis un pas en avant pour aller récupérer tes clefs et, une fois qu’elles étaient à nouveau en ta possession, tu les fixa l’instant d’une seconde. Et dire que tu pensais ne plus jamais les revoir. Reportant ton regard vers l’élève, tu leva un pouce en l’air. « Merci beaucoup ! Tu me sauves la vie, là. »

Tu te retourna pour ouvrir la porte de ton bureau, mais au moment où tu inséra la clef dans la serrure, il te vint une idée. Tu ne pouvais pas laisser ta sauveuse partir sans la remercier. Au fond, elle t’avait évité bien des ennuis et si elle avait pris le temps de venir jusque là pour te rendre tes clefs, elle méritait bien un petit quelque chose. Et puis, si jamais cela lui faisait rater un cours, tu serais son alibi. Tu souris, te retournant à nouveau vers elle avant de finir de tourner la clef. « Si tu as une seconde par contre... » Tu poussa la poignée pour enfin ouvrir la porte, la poussant en laissant l’entrée libre pour la jeune fille.

« Est-ce que tu voudrais un mugcake ? C’est un gâteau, dans un mug. » Tu t’étais senti obligé de lui expliquer de quoi il s’agissait, puisqu’il était possible qu’elle ne connaisse pas ce néologisme. « Pour te remercier d’avoir fait le chemin jusqu’ici pour me rendre mes clefs, je peux au moins te proposer ça. » Comment elle savait que c’était tes clefs d’ailleurs ? Hm. Tu ne te posa pas vraiment la question, à vrai dire.

Si elle acceptait ta proposition, tu t’empresserais de lui proposer un mugcake à la rhubarbe, recette que tu devais tester depuis quelques jours déjà, sans jamais avoir trouvé de cobaye pour l’instant. Toi, tu n’aimais pas trop la rhubarbe, donc il te falait absolument trouver quelqu’un qui apprécie cela, au minimum.

Alors oui, il est vrai, t’avais du travail à faire. Mais la plupart des cas que tu avais à traiter étaient des élèves qui passaient leur temps à gaminer. Le seul qui te semblait un chouïa urgent était celui qui allait te demander d’appréhender des petits jeunots qui harcelaient un pauvre élève parce qu’il avait tendance à se livrer à l’uranisme avec son Jules. Maaaaais... tu te disais que de toute façon, ce n’était pas à dix minutes près. Tu avais bien le temps de faire une petite pause dessert - puisque l’horaire si proche du repas du midi s’y prêtait bien - avant d’aller casser des bouches. En tout bien, tout honneur, bien évidemment.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sekai Yoki
Déléguée - Grade II
Messages : 106
Age : 19
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 17 Fév - 15:26
(Les mots en gras sont ceux à placer pour le jeu des mots o/ )

Les clés n'avaient pas tardé à retrouver leur véritable propriétaire. D'ailleurs ce dernier avait posé les yeux sur Sekai et fit une chose à laquelle elle ne s'attendait pas le moins du monde. Il avait levé le pouce et avait ajouté :

- Merci beaucoup ! Tu me sauves la vie, là

C'était qu'il était sympa le nouveau CPE de Xényla ! L'illustre principal du lycée pouvait en être fier. Enfin, il fallait juste passer sous silence le fait qu'il avait perdu des clés mais lui-même semblait être assez conscient de sa gaffe.

Porte ouverte, Sekai s'était dit qu'il était peut-être l'heure pour elle de rejoindre sa salle de classe, elle se devait de faire de son mieux pour cette quatrième année ! Si elle ne la réussissait pas elle pouvait dire adieu aux classes d'étudiants l'année suivante !  Et l'Unique savait à quel point elle voulait réussir pour ensuite intégrer le cursus d'art.

C'était sur cette pensée qu'elle avait choisi de détourner les talons. Seulement, alors qu'elle recommençait à se faire des réflexions qui étaient de toute évidence à son image, la voix du CPE la stoppa dans ses pas et la fit se retourner curieuse.

- Si tu as une seconde par contre...

Elle n'était pas très rapide dans ses pas alors forcément elle n'était pas aller loin. Elle hocha la tête souriante. La porte était ouverte comme si elle était invitée à entrer. Peut-être avait-il besoin de quelque chose d'autre ? Si elle pouvait aider ce serait avec plaisir alors elle reporta son regard sur le Bermudien l'interrogeant du regard.

- Est-ce que tu voudrais un mugcake ? C’est un gâteau, dans un mug.

Une fois encore elle ne s'y était pas attendue, proposer de la nourriture devait être un truc de CPE. Se reprenant elle entreprit d'y penser sérieusement. Était-ce réellement l'heure pour en manger un? Elle réfléchissait, elle n'avait pas pris de dessert mais, elle n'avait pas très très faim. Devait-elle être raisonnable?

Oh et pourquoi ne pas accepter pour cette fois? Après tout ce n'était pas avec un mugcake qu'elle allait soudainement ressembler à un crapoussin ! Et puis, au pire elle se remettrait en question et commencerait par faire de la bicyclette en plus de ça ce serait amusant.

- Pour te remercier d’avoir fait le chemin jusqu’ici pour me rendre mes clefs, je peux au moins te proposer ça.

Lorsqu'il avait ajouté cela elle s'était dit que ça avait été demandé si gentiment qu'elle ne pouvait pas refuser ! C'était comme ça qu'elle avait décidé d'accepter. Se cachant derrière son écharpe aux bords qu'elle avait pris la décision d'effranger elle-même, elle souria.

- C'est d'accord j'accepte !

Elle passa alors le pas de la porte non sans s'excuser de cette intrusion. La salle n'avait pas changé preuve que le nouveau CPE n'avait pas redécoré le bureau. Toujours ces tons pastels, ces vases aux formes originales, oh et puis.... Un micro-onde. Sûrement installé par le Bermudien.

Sekai avait pensé très sérieusement qu'un pot de molinie  irait bien sur ce dernier ou à côté à voir comment ça rendrait ! Avançant timidement elle alla s'asseoir sur la chaise face au bureau.

Assise de dos elle remarqua qu'elle avait totalement oublié de remercier le CPE pour cette invitation alors même qu'elle était censée aller en cours. Alors réfléchissant un instant elle s'était dit que tant qu'elle ne prenait pas une éternité à manger elle arriverait à l'heure mais en attendant, elle se remit face au Bermudiens et avec un tendre sourire reprit :

- Merci beaucoup monsieur... !

Elle se demandait bien quel pouvait être son nom, mais elle n'y pensa pas plus longtemps. Après tôt, s'arrêter sur un monsieur plutôt que "monsieur + nom" c'était pas plus mal.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Gabriel Rose
Admin - Grade IV
Messages : 100
Age : 29
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 24 Fév - 19:11
lost and found


C'est d'accord j'accepte ! Ahah ! Tu savais bien que proposer un gâteaut allait marcher. Proposer à manger marche toujours. Autant sur les pigeons que sur les enfants. Sans vouloir comparer l’un et l’autre, bien évidemment. Assez content - surtout parce t’allais pouvoir faire un mugcake, ça faisait longtemps - tu laissais l’élève entrer dans le bureau. Elle semblait observer la décoration de la pièce. Oui, oui, tu n’avais pas encore eu le temps de la re-décorer. Ou juste de virer les actuels éléments de décorations. Tu le trouvais horripilants, ces vases, mais tu ne savais pas quoi en faire. Peut-être le propriétaire allait revenir les chercher, alors tu ne te voyais pas les jeter. Mais en même temps, tu ne te voyais pas non plus passer encore un moi à devoir passer plusieurs heures par jour dans la même pièce qu’eux. Brrr, vraiment, ces vases te foutaient presque la frousse.

Lorsqu’elle est rentrée, tu refermes la porte derrière toi, vérifiant que personne ne passait par là. Un séance mugcake en plein pendant tes heures des taf ET les heures de cours de la petite serait très probablement mal vue par la plupart du personnel. Enfin, au pire tu pourrais les amadouer en les inviter à se joindre à vous. Rappelons, la bouffe ça marche sur tout, et tout le monde. A quelques exceptions près, bien sûr.

L’élève parti directement s’asseoir devant le bureau, sûrement parce que les seules chaises disponibles se situaient là-bas. Toi, t’as plutôt directement foncé vers l’ancien placard à café. Dès que t’es arrivé, tu t’es débarrassé de la machine et des dosettes qui restaient pour investir le placard de ta collection de mug et de quelques ingrédients. Merci beaucoup monsieur... ! Elle semble hésiter à la fin. Ton nom lui fait-il défaut ? Ca blesserait presque ton égo, que les élèves de Xényla ne connaissent pas le nom du nouveau CPE, mais bon, ça viendra, que tu te dis. Tu tournes la tête vers elle, te redressant avec un sachet de farine et deux mugs dans les mains. « Rose. Monsieur Rose. Et pas de quoi. » T’aurais pu dire « Rose, comme ce bureau », mais tu te tenais tout de même à garder un peu de dignité. Tu restais encore une figure d’autorité, au fond.

Posant ce que t’avais dans les mains à côté du micro-ondes, tu te retournes vers la jeune fille pour lui faire face, réfléchissant un instant. « Alors t’as le choix. Chocolat, rhubarbe, ou vanille ? » Le choix restait assez restreint, tu étais forcé de l’avouer, mais c’était seulement parce que tu n’avais pas encore osé ramener tout ton placard spécial gâteau sur ton lieux de travail. Mais tu variais quand même de temps en temps, ramenant parfois un ingrédient plutôt qu’un autre, au grès de tes envies.

« Ah par contre. Cette histoire de clefs, ça reste entre nous. On va dire que je ne suis pas vraiment censé les perdre, tu comprends. » Tu étais sûr qu’elle comprenait. Sinon elle ne te les aurait pas ramené. Quelque chose te disais qu’elle faisait partie du bon panier d’élèves, celle-là, contrairement à d’autres un peu plus compliqués à gérer et qui, eux, à force de se retrouver assis face à toi pour répondre de leurs actes, connaissaient ton nom.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sekai Yoki
Déléguée - Grade II
Messages : 106
Age : 19
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 28 Fév - 22:31
Rose. Bien évidemment. Comment avait-elle pu oublier? Monsieur Rose, comme le bureau, comme la fleur, comme la couleur.

Stupide Sekai !


Elle culpabilisait elle devait l'avouer. Mais Sekai culpabilisait  toujours pour tout comme pour rien. Ce genre d'oublis pouvait arriver non? Certes ils arrivaient souvent chez l'Evasion mais fallait-il réellement qu'elle ait ce genre de ressentis à chaque fois?

Ce qui était sur et certain c'était que maintenant elle ne l'oublierait plus ! Surtout que le gentil CPE lui offrait un mugcake, elle n'allait pas rayer un personnage aussi adorable de son esprit ! D'ailleurs quand elle y pensait ça devait être un truc de CPE, offrir de la nourriture aux élèves. Un sourire se dessina sur son visage suite à ce constat.

Elle revint à elle lorsqu'elle avait aperçu devant elle la silhouette du Bermudien. Elle l'observa l'interrogeant du regard. Avait-il besoin de quelque chose? Elle pouvait toujours se charger de l'aider, s'il avait besoin d'un quelconque ingrédient elle se ferait un plaisir d'aller le trouver ! Où et comment cela restait à voir.

- Alors t’as le choix. Chocolat, rhubarbe, ou vanille ?

La question qui était sortie de sa bouche n'était pas ce à quoi la petite Sekai s'attendait. Néanmoins, elle prit le temps de bien y réfléchir. Elle pouvait dire d'office qu'elle n'aimait pas la rhubarbe, c'était... Super bizarre.

Ça ressemblait à des asperges mais colorées. Et quand bien même la couleur était agréable à la rétine -et encore c'était discutable elle était d'accord- le goût, lui, laissait fortement à désirer. Et alors qu'elle allait entamer la suite de sa réflexion, à nouveau la voix du CPE la ramena à la réalité.

- Ah par contre. Cette histoire de clefs, ça reste entre nous. On va dire que je ne suis pas vraiment censé les perdre, tu comprends.

Elle posa un regard curieux sue lui mais rapidement Sekai cessa de l'observer comme s'il disait des choses étranges et une fois n'est pas coutume, elle lui offrit son plus beau sourire hochant la tête.

C'était vrai qu'un CPE qui perdait ses clés ne faisait pas très sérieux. Ce serait bête qu'il se retrouve avec une mauvaise réputation, que les élèves ne le respectent plus ou n'importe quoi d'autre !

Et puis, n'était-elle pas la première à être étourdie? Elle se souvenait encore de ce jour où elle avait perdu son collier. Heureusement que monsieur Akatsuki l'avait gardé ! Encore aujourd'hui elle se demandait ce qu'elle aurait fait si elle ne l'avait retrouvé. D'ailleurs c'était peut-être exactement ce que monsieur Rose avait pensé ?

Il fallait dire qu'il lui avait fait peine à voir plus tôt lorsqu'il avait décidé de se taper la tête contre la porte fermée de son bureau. Quoiqu'il en était, elle devait toujours faire un choix entre chocolat et vanille puisqu'elle avait éliminé d'office la rhubarbe.

Elle adorait le chocolat, il n'y avait aucun doute là-dessus, mais un mugcake à la vanille devait être probablement bon? Elle devait avouer que faire ce genre de gâteaux rapides ne faisait pas vraiment parti de ses habitudes. Alors elle se décida enfin. Plutôt que de prendre le risque de choisir vanille et de ne pas aimer, donc de jeter et donc de gaspiller, elle préféra pencher pour chocolat.

- Je vais choisir chocolat s'il vous plaît !

Elle avait parlé d'une voix claire de manière à se faire comprendre correctement. On lui avait déjà dit qu'elle ne parlait pas assez fort alors quand ça lui revenait en tête, elle y faisait attention. Bien que sa petite voix restait discrète. C'était sur qu'elle n'avait pas la voix d'un grand gaillard. On faisait avec ce qu'on possédait n'est-ce pas?

Sa réponse donnée, elle n'ajouta rien. Elle était curieuse de voir comment monsieur Rose allait préparer son mugcake. Elle avait essaye peut-être une fois dans sa vie et c'était il y avait de cela tant de temps qu'elle était incapable de se souvenir de sa réaction. Avait-elle aimé ? Elle ne saurait le dire. En revanche ce dont elle était certaine c'était qu'elle devenait impatiente. Elle avait hâte de partager ce petit moment avec le gentil CPE.

C'était fou comme il semblait adorable. Elle en était déjà fane.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Gabriel Rose
Admin - Grade IV
Messages : 100
Age : 29
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 6 Mar - 16:49
lost and found

Je vais choisir chocolat s'il vous plaît ! Elle semblait avoir pris son temps de bien réfléchir, te laissant le temps de sortir le reste des ingrédients requis. Comme si tu avais eu une intuition, tu ne t’étais pas encore embêté à sortir la rhubarbe et la vanille, ce qui au fond n’était pas plus mal, puisque vous aviez tous les deux opté pour le chocolat au final. Une valeur sûre, n’est-ce pas.

D’un pouce en l’air accompagné d’un sourire, tu lui signifia que tu avais bien entendu son choix, enfilant alors un tablier à motif panda que tu venais tout juste de sortir d’un tiroir. Le tablier, c’était principalement pour la sécurité, tu ne pouvais pas te risquer à tâcher tes vêtements au travail, surtout que tu ne prenais jamais de rechange avec toi. Et qu’on se le dise, une bonne grosse tâche de farine sur une chemise noire, c’était tout sauf professionnel.

La préparation était rapide. Principalement parce que t’avais l’habitude d’en faire. Si tu passais une journée sans manger de mugcake, c’est que t’étais probablement malade. Et encore, même malade, tu prenais thé et gâteaux comme remèdes miracles. Et dire qu’après ça, tu continues toujours à te demander d’où sort ta brioche, à croire que tu fais semblant de pas voir tout le gras que tu peux ingurgiter avec un seul de ces petits gâteaux express.

Diiing. Le bruit du micro onde qui annonce la fin de la cuisson du premier mugcake. Ce sera celui de ton invitée, ça paraît logique. Habilement -pour une fois-, tu sors le mug de la machine, l’attrapant par la hanse prévue à cet effet, sachant que t'y laisserais la main si tu t’amusais à l’attraper par le corps, absolument brûlant. C’était à présent autour du tien, de passer à la cuisson. Tu restais devant le micro-onde, à attendre, comme si quelque chose de terrible risquait d’arriver si tu décidais de t’en écarter ne serait-ce qu’un instant.

Diiing. Le même signal qu’une minute et demi plus tôt, signalement encore une fois que le gâteau était cuit. Parfait. Tu récupéras alors ton mug, jetant au passage un œil à l’intérieur de la machine. Stupeur, rien n’avait giclé, cette fois-ci. D’habitude, tes mugcakes avaient une fâcheuse tendance à éjecter des petits bouts d’eux-même un peu partout sur les parois, mais eh, apparemment ils avaient décidé de rester sages cette fois-ci. Tant mieux, ça te ferait ça en moins à nettoyer.

Avant de retourner à ton bureau, tu récupères deux petites cuillères. Bah, ouais, vous alliez pas manger ça avec les doigts comme des barbares, tout de même. Un peu de tenue. C’est pas parce que tu t’autorisais à le faire chez toi, dans le confort entre ton canapé et ton plaid, qu’il fallait que tu fasses de même avec une élève, hein.

Revenant à ton bureau, tu poses l’un des mugs et une cuillière devant ton invitée avant de t’installer sur ton fauteuil. Magnifique fauteuil à roulettes capable de tourner à 360°. L’outil parfait pour contrer l’ennui au bureau, puisque tu pouvais t’occuper en essayant de traverser en long, en large et en travers la pièce, en tourbillonant et en t’aidant tes murs pour te projeter d’un côté à l’autre. Mais ça, tu devais le garder pour toi, un peu. Pas de démonstration. Rester professionel, souviens-t-en, un peu.

« Attention, c’est chaud. » La notifias-tu avant d’enfoncer ta cuillière dans ton gâteau. Comme une démonstration de ce que tu venais de dire, une fumée brûlante s’échappa de la fissure que tu venais d’y faire. Ouaip, t’allais devoir attendre un peu si tu voulais pas te cramer la langue et passer le reste de ta semaine à le regretter. Te voilà donc contraint de reposer ta cuillère, sachant très bien que si tu la gardais dans la main tu ne pourrais t’empêcher de goûter ta création avant qu’elle ne refroidisse.

« Alors dis moi. Qui es-tu ? De quelle classe fais-tu partie ? » Ca t’intéressait vraiment, et t’avais même ce petit espoir qu’elle soit en Liberté. Ce serait chouette, vous auriez quelque chose en commun, comme ça. T’aurais face à toi ta relève, la nouvelle génération ! Mais bon, même si elle était d’une classe, tu ne la jetterais pas dehors pour autant. A part peut-être si c’était une origine. Ceux-là rendent tes journées de travail tellement difficiles que tu n’as parfois qu’une envie ; les jeter par la plus haute fenêtre du lycée, juste pour voir s’ils peuvent apprendre à voler, comme ça, par curiosité.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sekai Yoki
Déléguée - Grade II
Messages : 106
Age : 19
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 18 Mar - 12:03
Farine, sucre, chocolat, oeuf, les ingrédients étaient mélangés à tour de rôle, jusqu'à former une pâte que le CPE déposa dans deux verres.

Sekai depuis sa place face au bureau, suivait chaque gestes avec une grande attention. Comme si elle n'avait jamais vu quelqu'un préparer des gâteaux. Cette situation était pour le moins inattendu. Qui aurait pu prévoir qu'elle se retrouverait ici, avec Monsieur Rose?

Étonnamment si soudainement il décidait de sortir des tasses pour faire un thé elle ne serait pas plus étonnée que ça. Elle allait finir par changer de projet professionnel ! La nourriture, elle connaissait et elle adorait, tout comme les deux seuls CPE qu'elle avait rencontré jusqu'à aujourd'hui. Elle en prenait note, qui sur l'île pouvait dire de quoi demain sera fait?

Diiing

Oh c'est prêt !


Des étoiles dans les yeux elle ne lâchait pas le micro-onde du regard. Elle patienta jusqu'à ce que le Bermudien approche du bureau avec les deux mugcake et les couverts pour manger.

Ce sentait plutôt bon, ça avait l'air appétissant à vue d'œil. Peut-être juste trop chaud pour le goûter immédiatement. D'ailleurs, même avec sa grande curiosité et son irrépressible envie de prendre une bouchée de ce petit dessert, Sekai n'y toucha pas. Se brûler la langue était la dernière de ses envies. C'était désagréable et douloureux, rien de bien au final.

Enfin, elle attrapa tout de même sa cuillère pour toucher le haut du mugcake. Il était moelleux.

- Attention, c’est chaud.

Au son de la gentille voix du CPE, elle lâcha la tasse des yeux. Il avait enfoncé sa cuillère dans le gâteau et effectivement, c'était chaud. Très chaud même. Faire un trou dedans allait peut-être le faire refroidir un peu mieux, alors à son tour Sekai imita le geste. Et une fois encore elle pût constater que le dessert était brulant.

- Alors dis moi. Qui es-tu ? De quelle classe fais-tu partie ?

Lâchant sa petite cuillère -qui était au passage absolument adorable avec sa petite décoration- et avec son plus beau sourire elle se décida à répondre.

- Sekai Yoki, déléguée des Évasion je suis en dernière année !

Déléguée des évasion, la croirait-il? Même elle avait du mal à y croire et pourtant la rentrée était bien loin. Dire que l'année prochaine elle serait étudiante... Quelque part ça la rendait triste et d'un autre elle se disait que quoiqu'il advienne elle finirait par revenir à Xényla et son système de classe, de clé, etc... Elle finirait par retrouver cette vie elle en était certaine !

Maintenant qu'elle y pensait, elle se demandait si Monsieur Rose était lui aussi à Xényla dans sa jeunesse. Dans quelle classe était-il? Et s'il ne venait pas de Xényla, d'où venait-il? Comment avait-il conclu qu'il voulait être CPE ici? Pourquoi pas ailleurs? Hm, quoique, Xényla était connu il avait toutes les raisons du monde d'être venu ici plutôt qu'ailleurs.

- Est-ce que... Vous étiez aussi à Xényla avant?

Et voilà,  la petite Sekai curieuse avait été lâchée. Au moins elle tentait d'avoir une conversation c'était un beau début ! Peut-être qu'elle découvrirait des petites choses sur le CPE ou le lycée ou ... Le principal? Brrr il lui faisait tellement peur, il était imposant et... Brrr....
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LCDB :: Xényla :: Bâtiment Administratif :: Vie Scolaire :: Bureau des CPE-
Sauter vers: