:: Le Commencement :: La Présentation :: Les Validées Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Luluberlue.

avatar
Luce Malone
Grade IV
Messages : 13
Age : 21
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 12 Fév - 19:25
GRADE IV : Des plaques à différents endroits de son corps ont pris l'apparence du diamant. La hanche, le dos de son bras et sa main gauches, et un filet qui longe sa fesse droite et remonte jusqu'à centre de son dos. Elle ne peut pas les faire disparaître mais sa peau reste quotidiennement souple et légère. Elle peut néanmoins faire prendre à ces plaques la densité, la dureté et le poids du diamant. Si cela offre une très bonne défense, c'est néanmoins très handicapant, principalement au niveau des articulations.
Ne contrôlant que très mal son pouvoir, cela survient surtout lors d'émotions fortes.
Contrôle du pouvoir : 15%
Propagation : 15%
GRADE III : La propagation des plaques s'étend. Si de nouvelles plaques apparaissent, il est impossible de les faire disparaître. Elles s'étendront sur la cuisse droite, le dos, le bras droit et la gorge.
Contrôle du pouvoir : 20%
Propagation : 35%
GRADE II : Tout son dos est fait de diamant et ne fait plus qu'un avec la plaque de son bras. Sa cuisse droite est entièrement recouverte ainsi qu'une partie de sa cuisse gauche. Sa poitrine et le haut de son ventre également.
Contrôle du pouvoir : 30%
Propagation : 70%
GRADE I : Presque la totalité de son corps et de son visage est fait de diamant. Lorsque son pouvoir s'active, il lui est presque impossible de bouger. Au quotidien, ses mouvements sont lourds et douloureux.
Contrôle du pouvoir : 40%
Propagation : 90%
Ses amis l'appellent Lulu.Lulu n'a pas vraiment d'ami.Parfois, elle porte une perruque.Elle a donné des noms à ses index.Gigitte est la voix de la raison, Bébert celle de la passion.Ils parlent d'elle, entre eux.Tu connais sûrement quelqu'un qui a couché avec Luce.Sinon, tu connais quelqu'un qui s'est drogué avec.Sinon, tu connais quelqu'un qui a picolé avec.Quand elle est sobre, elle aime faire de la photographie.Et même des petits films.Luce sait que sa vie pue la merde.Petite, elle faisait des saynètes avec sa mère.Elle était son premier modèle photo aussi.Luce se nourrit surtout du rab qu'elle pique à la cantineSauf quand c'est des frites, parce que l'odeur la dégoûte maintenant. Et que des frites réchauffées, c'est dégueulasse.Elle s'est promis de ranger son appartement une fois tous les dix jours.Les promesses, c'est pas son truc. Elle suit l'actualité de l'université sur les réseaux sociaux, mais ne prend jamais part à rien.Elle file du rab à ceux qui sont sympas avec elle, et pas juste pour la sauter.Monsieur Moustachu est le chat qu'elle a l'intention de se prendre un jour.Luce a toujours sa paire de lunettes de soleil rose dans son sac.Si elle les porte sans soleil, c'est qu'elle a trop picolé la veille.Si elle zone près des toilettes, c'est qu'elle a trop picolé la veille.Elle se méfie quand on l'accoste sans arrière-pensée.Elle tabasse les gens quand ils l'énervent.Son studio fait 25m² et pitié à voir.Elle rêverait de pouvoir intégrer l'université pour suivre un cours d'art.Elle galère trop pour espérer y arriver.Elle est pauvre et couche, mais ne se fait jamais payer pour coucher.
Luce Maloneft OCs de ctchrysler

Prénom(s) Nom : Luce Malone ▬ Date de Naissance : 30/07/1996 ▬ Âge : 21 ans ▬ Espèce : Nymphe ▬ Pouvoir : Diamant ▬ Région d'origine : Ivangar ▬ Orientation : Bisexuelle ▬ Situation conjugale : Célibataire ▬ Situation familiale : Orpheline ▬ Situation financière : La galère totale▬ Métier : Employée de cantine à Xényla ▬ Fréquentation de Xényla : Euh... la cantine ? ▬ Groupe sanguin : O- ▬ Qualités et défauts : Drôle, protectrice, patiente, discrète. Distraite, timide, grincheuse, associable, bagarreuse.

Elle ouvre la porte de son appartement lentement. Son sac traîne par terre, mollement tiré par une lanière. Elle le laisse à côté de ses pompes qu'elle déchausse, là où résident toutes ses pompes – une espèce d'orgie de lacets et de semelles qui s'organise sur le lino délavé – et jette son manteau sur le portique adapté. Il glisse, tombe et en rejoint d'autres. Elle les laisse au sol. La flemme.

Une vieille odeur de clope froide plane dans tout l'appartement. Ça ne la dérange pas, elle la connaît depuis toute petite. Avant, c'était l'odeur de sa mère. Imprégnée dans ses vêtements, dans ses cheveux. Alors elle a quelque chose d'agréable, cette odeur. Et de douloureux aussi. Mais Luce elle, elle sent autre chose. La même chose tous les jours. La friture. Le gras. Parfois le chou. Elle ôte son pull et le jette dans le coin de la pièce, comme elle jetait chacun de ses pulls dans le coin de la pièce en rentrant du boulot. En fait, elle jetait un peu tout partout. Une manière de se soulager d'une journée terminée.

Elle retire sa perruque. Certains jours elle la met, et d'autres non. Une longue chevelure blonde et épaisse qui couvre sa moins longue chevelure blonde et épaisse aux pointes roses. Une perruque qui ne lui donne rien d'autre que cette satisfaction. Couvrir, quand elle ne veut plus les voir, ses pointes roses. Et lui offrir un petit quelque chose de sexy aussi. Les cheveux longs, elle trouve ça sexy. Elle la met parfois pour ses photographies, quand elle se décide à être son propre modèle. Parce qu'elle n'ose demander à personne d'autre. Parce qu'elle n'a personne à qui demander. Ses autres modèles, bien souvent, ne savent pas qu'ils le sont.

Puis le reste de ses fringues suit le mouvement. Elle fait face au seul miroir de son logement. Et le seul objet qui y ait l'air un peu huppé. Elle l'avait trouvé dans la rue, un soir. Vingt minutes pour réussir à le déplacer jusqu'à son immeuble. Quinze pour lui faire monter les quatre étages sans ascenseur qui la séparait de son appartement. Elle l'avait laissé dans son entrée et ne l'avait plus bougé. La flemme. S'y reflète une fille au visage las, les épaules lourdes et les yeux cernés. La même chaque soir. Elle glisse une cigarette entre ses lèvres et l'allume d'un coup de briquet. La sixième de la journée. Elle reste là à se reluquer, en slip et chaussettes.

Elle est plutôt jolie notre Lulu, hein ? grince-t-elle, en agitant l'index droit en face du gauche devant son visage, sa clope coincée entre ses dents.
Les autres disent juste qu'elle est bonne, se répond-elle d'une voix plus grave.

Elle se tourne, se découvre comme si c'était la première fois. Un ventre plat, une taille fine, des jambes élancées, des fesses bien dessinées. Un corps que beaucoup de personnes apprécient de toucher.

Pourquoi elle couche avec tous ceux qu'elle connaît ?
Elle veut pas nous dire, mais moi j'ai mon hypothèse. Elle aime ça, c'est tout.
Moi je crois qu'elle souffre. C'est peut-être pour ne pas se sentir seule.
C'est bien la manière de penser d'un index droit, ça !
Et tu sais bien qu'elle a peur... du jour où...

Luce soupire et ses bras tombent mollement le long de son corps. C'est vrai, elle entretient l'apparence d'un corps qui attire les regards. Du sport, principalement. Pourtant lorsqu'on s'y attarde, on peut en déceler les défauts. Un dos légèrement voûté, qui lui donne cet air nonchalant. Une poitrine discrète qu'elle n'arrive pas à mettre en valeur. Des paupières lourdes qui donnent à son visage fermé une certaine hostilité. Des défauts au rendu charmant, pour beaucoup. Elle en dégage, selon eux, une personnalité peu commune.

Elle passe le bout de ses doigts sur son poignet, sa fesse, sa hanche aux douleurs arthrosique. Elle caresse avec dégoût la malédiction qui l'écrase. Une peau scintillante, d'une magnificence rare. On l'aimait pour cela aussi. Elle était un diamant que l'on s'appropriait. Un soir. Une nuit. Pour quelques minutes, pour plusieurs heures. Elle était un diamant pur passant de mains en mains. A force elle s'en fait, des connaissances. Mais aucune ne l'apprécie. On en profite, c'est tout.

C'est vrai que c'est beau, quand même, reprend son index droit de sa voix innocente.
Mais t'es con, Gigitte ! C'est l'enfer, ce truc-là. Elle boîte depuis trois jours à cause de sa dernière crise. Mais les gens s'en foutent, de ça. C'est comme un burger, tu vois ?
Euh... non.
On sent qu'un truc est pas net dedans, mais on en a trop envie ! Donc on laisse de côté ce qui pue la merde et on ne s'intéresse qu'à l'aspect. Ou au goût.

Sa dernière crise, trois jours plus tôt, était survenue à quelques pas de son immeuble, en pleine nuit. Un type venait l'accoster sans l'intention de la laisser partir. Elle se défend, mais ne fait pas le poids. Au premier coup reçu dans le ventre, elle sent son bras qui s'alourdit. Sa hanche se raidit, va l'empêcher de courir. Elle ferme le poing, les phalanges couvertes d'un diamant brut. Son agresseur tombe au sol, la mâchoire explosée et le visage ensanglanté. Elle ne croit pas l'avoir tué.

Elle est triste sa vie. C'est pour ça qu'elle boit, qu'elle se drogue ?
Elle aime planer. Et la picole, ça fait des amis.
T'es vraiment qu'un index gauche, tu comprends rien aux femmes !
Vas-y, explique-moi alors !
Un jour, peut-être qu'elle ne pourra plus bouger parce que ses articulations seront recouvertes de diamant. Aujourd'hui, elle est vivante. Alors elle vit. Elle couche parce qu'elle vit. Elle veut sentir cette vie. Parce qu'un jour, elle ne l'aura plus. Elle picole parce qu'elle veut oublier. Oublier que demain, elle ne sera plus rien. Et oublier qu'aujourd'hui, elle n'est déjà pas grand chose. Pas fière de refiler son corps à tous ses dealers, elle ne peut s'identifier qu'au travers des regards que l'on porte sur elle. Et les regards qu'on porte sur elle, ou ils l'ignorent, ou ils la souillent. Elle se drogue parce qu'elle ne veut pas voir la traînée qu'elle est. Elle se regarde là mais elle ne se trouve pas. Elle voit le même déchet que les autres. Mais nous on la connaît, notre Lulu.
Woaw...
Bah ouais, Bébert. C'est pas si simple.
Moi je pense qu'elle aime bien planer, quand même.
Ça change rien.

Luce quitte le miroir, en y laissant toutes ses introspections. Dans la pièce à vivre, elle passe devant un frigo misérablement vide, en sort une bière et part s'affaler sur le canapé. Là, elle récupère ce qui traîne de drogue sur la table basse pour se laisser aller. Enfoncée dans les coussins, elle fixe d'un œil absent la photo de sa mère qui trône à côté de la télé.

Elle s'endort en quelques minutes, quasiment à poil sur son canapé.

Sa mère... elle n'avait connu qu'elle. Aussi lointaine que pouvait remonter sa mémoire, il n'y avait eu qu'elle. Deux femmes, seules face au monde entier. Deux amies qui ne se séparaient jamais. Une vie banale, modeste. Heureuse. Quelques jours avant sa disparition, elle avait pris cette photo. Puis le Bug, comme on l'appelle. La journée à l'école, Luce rentrait la première. Devoir, cuisine, puis elle attendait qu'arrive la femme, belle et forte, qui l'avait faite naître et grandir. Et un soir, personne n'était jamais rentré. L'orpheline venait tout juste d'avoir dix-huit ans. Avec la solitude vinrent les responsabilités. Pas d'études. Aucune économie. Aucune idée d'une manière de gérer sa vie. Elle dut trouver du travail, avec comme seul bagage une caisse scellée, celle qui contenait chacun de ses rêves, et tout ses espoirs. Celle qu'elle jeta à la mer, une fois à la capitale. Oubliée à jamais.

Elle se réveille à la nuit tombée. Sa tête bourdonne et sa langue est pâteuse. Classique. Debout face à son évier pour se servir un verre d'eau, elle regarde d'un air absent par la fenêtre. En contrebas, la rue qui borde son immeuble la fait frissonner. Là, elle avait assisté à un meurtre. Trois jours après son emménagement. Une agression qui avait mal tourné. Elle n'avait prévenu personne, n'en avait jamais parlé, n'avait pas aidé l'enquête. C'est à cette occasion qu'était apparue le filon de diamant qui court le long de son dos et de sa fesse. Quand l'émotion est forte, Luce se raidit. Quand elle est plus que cela encore, elle éclate. Littéralement. Sa peau se craquelle. Elle perd chaque fois un peu plus le contrôle sur son propre corps. Et un peu plus de son humanité.

Malgré tout, face à cette fenêtre, Luce essaie de sourire. Elle pense qu'un jour, les choses pourraient s'améliorer. Elle pense que la fin est encore loin. Elle ne pense pas à la destination, elle pense au chemin qui y mène. Si la première ressemble à l'enfer, la seconde peut être un véritable paradis.

Un jour, en bord de mer, Luce se promène sur la plage. Pieds nus, un short léger, un débardeur fin, ses longs cheveux volant au vent, ses lunettes sur le nez, et son appareil photo à la main. Elle prend des clichés, jusqu'à ce qu'un homme vienne à sa rencontre. Il est plus âgé. Sympathique, bien habillé, fraîchement rasé. Elle se méfie, mais il lui demande à voir ses photographies. Simple curiosité. Il est bluffé, selon ses mots. Il la félicite. Et s'en va, simplement. Elle ne mérite pas tout cela.

Elle regarde son quartier malfamé. Sa vie puait. Son appartement était moisi. Elle-même ne s'inspirait que mépris. Mais ce jour-là, Luce avait couru vers la mer. Elle avait plongé et y avait repêché ce qu'elle avait depuis longtemps abandonné. Un espoir. Il lui suffit maintenant de le mériter.

Elle tombe mollement sur ses draps au moment où son portable vibre. Un message de sa voisine du dessus, une petite jeune qui venait d'avorter, après avoir été lâchée par ses parents et son copain.

« Dure journée... on baise ? »

Voilà ce à quoi on la résumait.

« Pas aujourd'hui, désolée. »

Elle lâche son portable et s'endort au milieu des vêtements étalés sur son lit. Pour l'instant, voilà tout ce qu'elle mérite.

A votre propos

Pseudo : Natte (ou tresse, pour essayer d'être drôle)
Âge : 26 ans :c
Pays : Non et vous ?
Expérience : Une époque où on ne connaissait pas encore Justin Bieber. (presque neuf ans)
Comment avez vous découvert LCDB ? : On a corrompu mon âme directement chez la concurrence grâce à un gif de vache à la chevelure qualitative.
Couleur : palevioletred
Code : Un bro est passé par là

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Zhang Lya
Grade I
Messages : 93
Age : 24
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 12 Fév - 19:31
DANS MES BRAS TOI
take my hug plz

Bon voilà. Je suis trop contente de te voir débarquer ici, tu le savais déjà mais je le redis quand même.

J'ai encore rien de profond à dire à propos de ta fiche, je me suis occupée du code et après avoir mangé ma pizza j'ajouterai des trucs ici. Voilà.

Luv lewut


Dr. « Kristal » Zhang Lya
pansera vos plaies en Lightseagreen.

Fiche - Liens - RPs

DC : Gwendal Malenkov - Astalée Galaght - Anthony Kim - Caelan Anderson - Dante Bartoli
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Gabriel Rose
Admin - Grade IV
Messages : 100
Age : 29
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 12 Fév - 19:46
Yosha !

Je te redis bienvenue officiellement, du coup. Bienvenue. Voilà.
lewut

Rien de spécial à dire pour l'instant, je pense, et les evos de pouvoir me semblent bonnes donc parfait.
Bon courage pour la suite !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Mar 13 Fév - 22:11
Invité

Bienvenue officiellement lewut

Bon y a pas grand chose pour l'instant mais saches déjà que le pouvoir pue la classe (oui j'aime les pouvoirs handicapants) et voilà, et j'aime lewut

Puis l'avatar aussi il est classe + je viendrais te réclamer des liens, obligé. Jsp encore avec qui, mais je viendrais o/ P'te plusieurs fois aussi huhu
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Léo N. Abberline
Délégué - Grade V
Messages : 29
Age : 18
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 13 Fév - 22:41
Eh mademoiselle, ton père c'est google ? Parce que je trouve en toi tout ce que je recherche

Comme déjà dit sur la cb, bienvenue, ton pouvoir pue la classe, j'ai ri à ta blague pour le pseudo. Ofc, je te demanderais un petit lien des familles, faut pas déconner, bref jtm remplis nous ça vite huhu


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Luce Malone
Grade IV
Messages : 13
Age : 21
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 14 Fév - 18:08
Merci à tous pour vos gentils messages et cet accueil !
hug too

Et merci à Léo/[insérer nom des DCs] pour le sublime avatar cadeau
such cry

Où vous voulez, quand vous voulez pour les liens en tout cas !

Je crois que ma fiche est terminée. J'espère ne pas avoir fait trop de bêtises.
Je m'excuse par avance pour la longueur du pavé et son contenu pas folichon. lewut
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sekai Yoki
Déléguée - Grade II
Messages : 106
Age : 19
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 14 Fév - 18:42
Hey baby hey gurl

Alors tout d'abord : BIENVENUE hug now

J'adore ta fiche, ton style d'écriture est fort agréable et Luce est un personnage vraiment super intéressant ! Son pouvoir est comme elle, génial sisi

J'ai bien aimé lire les anecdotes et en fait tout ta fiche j'ai hâte de te voir validée et de te voir RP pomme

Ce serait un plaisir d'en faire un avec toi d'ailleurs mais pour l'heure je vais me contenter de te souhaiter une fois de plus la bienvenue parmi nous o/

Au plaisir de te retrouver <3

Ah et j'ai oublié de le dire mais j'adore le faceclaim choisi lewut
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Gabriel Rose
Admin - Grade IV
Messages : 100
Age : 29
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 15 Fév - 18:16
Eh bien, c'est une sacrée introspection qu'elle se fait la Lulu, là. C'est quand même vachement triste de foutre en l'air sa vie tout en en étant autant conscient sisi
Bon sinon, pour le pouvoir je valide à deux cents pour cent, bc il est trop cool on te l'a déjà dit.
Et le reste de la fiche est super aussi, rien à redire.

Donc, eh bien, je vais te donner ta couleur et tes points, te filer le recap de ce que tu dois faire un peu plus bas et puis je te souhaite de bien t'amuser parmi nous sisi






Bravo pour ta Validation !

Pour rendre ta vie plus simple voici un petit résumé rapide de tous les liens importants pour finaliser ta validation. Tout d'abord, il te faudra indiquer où tu vis, dans un dortoir à Xényla ou ailleurs. Si tu es élève, tu auras besoin de t'intégrer à un club et si tu as un emploi, que tu sois adulte ou mineur, c'est que tu devras te rendre. D'ailleurs, penses à te recenser ici

Il te faudra aussi remplir une fiche de lien (www.) ainsi qu'une fiche de rps (www.). Tu pourras trouver un partenaire pour ton premier RP ici. Penses bien à recenser ta couleur aussi ici.

Bien sûr si tu as des questions, n'hésites pas à joindre les admins, Lenz ou Mio. Le reste du staff est également à ta disposition et si tu es élève, tu peux contacter ton délégué qui pourra te répondre sans soucis.

Bien ! Tu es fin prêt à te joindre à l'aventure !
Encore une fois bienvenue et bon jeu à toi !
Au plaisir de te croiser inrp.

Gabi

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LCDB :: Le Commencement :: La Présentation :: Les Validées-
Sauter vers: