:: Xényla :: Cour Principale Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Mort ou vif •• Sacha

avatar
Léo N. Abberline
Délégué - Grade V
Messages : 29
Age : 18
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 17 Fév - 19:40
La luette encore enflée par la déshydratation provoquée par l’alcool, et la bouche pâteuse, il peut remercier la cuite de la veille. La cuite et la demoiselle qui a fourré sa langue dans son gosier toute la soirée, pour échapper à un autre type aux cheveux gominés de tel manière qu’on les croirait trempés dans de la margarine. Cet espèce de fissipède aux cheveux blindés de gel tenait la jambe de la demoiselle en utilisant un discours dithyrambique, mais il aurait pu aussi bien faire du trampoline en tutu qu’on aurait eu le même résultat. Ce même genre de type qui cinq minutes après avoir été jeté traite les filles de connasses, de salopes. Leurs discours sont des antithèses, ils ne sont pas foutus de garder le même point de vue plus de quinze secondes.
Alors bien évidemment Léo a terminé sa soirée avec elle, avant de retourner au lycée, délaissant la vieille bicoque qui lui avait servi de chambre à coucher, pour aller décuver. Une bouteille de rhum encore bouchonnée au sol, un bon souvenir de la veille. Un bon souvenir inutilisable puisque qu’il n’avait pas retrouvé le tire-bouchon, sûrement encore un de ses colocataires qui s’était amusé à le lui subtiliser.

Au réveil un sms de l’ancien délégué des origines l’attend. Il veut le voir pour discuter. Quel fils de glammet, il me les brises. Se levant du matelas, il part à la recherche de vêtements de fortune pour rejoindre l’autre brun. Un simple pull passé sur son torse nu et un jean sur ses jambes et le voilà en direction de la cour principale. Qu’est-ce qu’il peut bien vouloir sérieux ? Je suis pas son confident, s’il a un truc à me dire, il pouvait pas me le dire par SMS ? Il était déjà en retard, pour ne pas changer.
Une fois arrivé, il tourne la tête à la recherche de Madstolker, incapable de mettre la main dessus. Vingt minutes de retard et il est déjà barré, c’est bien la peine de me faire me déplacer pour rien.
feat. Sacha R. Madstolker ▲ dialogue lightcoral


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 92
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 18 Fév - 16:29
Maintenant qu'Astalée avait arrêté de l'éviter, Sacha se questionnait sur d'autres choses. Par exemple, qui lui avait fait ces bleus il y a de cela des mois? Il savait que son ami ne lui donnerait aucun détail, il ne l'avait pas fait la première fois et n'en parlait jamais. Il ne devrait pas s'en mêler, ou peut-être si en fait. Surtout si le coupable était le boulet auquel il pensait.

C'était clairement grâce à Gwen qu'il avait pu arriver si vite à cette conclusion. Sans ses précieuses informations données lors de leur première rencontre il n'aurait peut-être pas fait le lien aussi vite. Et puis tout semblait logique, Léo était un excellent emmerdeur, un mec doué pour être chiant et con quand il s'y mettait, fainéant aussi et beaucoup d'autres choses. Il avait le profil parfait.

Sacha ne savait pas pourquoi il aurait fait tout cela mais il imaginait bien que ce n'était pas pour une noble cause. Il ne fallait mas oublier que le Doberman était de la classe des Origines. Ou plus communément appelé par Sacha "classe de boulets", alors les idées de merde pour saouler le monde il connaissait c'était ce qui l'avait marqué dans son ancienne classe.

Il n'y avait personne pour rattraper l'autre, peut-être être juste Eva qui avait finalement su faire exception. Il y avait aussi Sadie qui avait été un bon coup, mais on ne pouvait pas dire que ces deux demoiselles pouvaient être comparées...

C'était à ce moment que le Madstolker en avait eu assez de réfléchir. Ainsi il avait simplement envoyé un SMS à Léo. Il voulait le voir et "parler du poste de délégué " en réalité il s'en battait les couilles, très concrètement. Il voulait surtout avoir le mot de la fin concernant le mystère de Léo qui tabassait des élèves -et plus précisément Astalée- dans leur chambre. Même s'il était curieux de savoir comment il en était arrivé là. A quel moment n'importe qui dans le lycée s'était dit que c'était une excellente idée de lui laisser le poste?  Ceci étant, il se coucha et s'endormit assez rapidement.

Le lendemain, lorsqu'il avait enfin émergé il n'avait pas cherché à se presser en voyant qu'il était en retard au rendez-vous avec Léo. A croire que ce dernier allait être à l'heure. L'hybride n'arrivait ja-mais à l'heure et ce n'était sûrement pas aujourd'hui que cela allait changer. Et puis surtout, il n'allait pas se presser pour un sale gamin.

Ceci étant, il ne mit pas longtemps à se préparer. Et c'était habillé d'un jeant dun sweat à capuche bleu foncé qu'il se dirigea vers la cours principale. Ils avaient rendez-vous il y a de cela une vingtaine de minutes et pourtant, Léo semblait être là depuis peu de temps. Au moins Sacha n'avait pas eu à l'attendre, s'il avait dû, il était certain qu'il aurait commencé par lui donner un bon coup de poings histoire d'évacuer sa colère.

Arrivant alors derrière lui, le Madstolker sortit une main de la poche avant de son haut et prit l'initiative de parler.

- Hey.

Salutation de loin de la main, entrain dans la voix zéro, Sacha était prêt à élucider son enquête.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Léo N. Abberline
Délégué - Grade V
Messages : 29
Age : 18
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 19 Fév - 15:02
Il soupire en voyant son camarade manquant à l’appel. Quel emmerdeur. Il ne sait pas ce qu’il veut, c’est n’est pas possible à ce niveau-là. Comme si Léo avait du temps à lui accorder. En réalité, le temps ne lui manquait pas étant donné le temps qu’il préférait passer à glander plutôt que d’aller en cours. Il avait du temps à revendre même, mais il ne souhaitait pas le donner à quelqu’un qui l’importait peu, qui plus est pour une discussion dont il n’avait rien à faire, et encore moins s’il finit par se barrer parce que le canidé n’est pas assez rapide à son goût.
A deux doigts de retourner dans sa chambre pour terminer sa nuit, il entend une voix derrière-lui. « Hey. » Ah bah enfin. Il lève la main en retour, et le fixe. « Ramène-toi. » Il se dirige vers le banc pour s’y installer brutalement. L’envie de discuter s’amenuisant peu à peu au fur et à mesure.
Il aurait pu jouer la carte de la personne qui a attendue pour le faire culpabiliser, mais s’il savait une chose sur Sacha c’est bien qu’il n’en aurait rien à faire, et puis de toute manière, ce n’est pas un minimum crédible venant de lui. Comme si ça lui arrivait souvent d’arriver à l’heure. A bien y repenser, le retard de Sacha ne l’étonnait pas plus que ça, après tout c’était un origine avant d’être un étudiant. Les vieilles habitudes ont la peau dure. Il est le premier à le savoir, après tout le contraire aurait été étrange.

« Dis. T’en a vraiment quelque chose à cirer du pourquoi je suis délégué ? Non parce que c’est un sujet de merde. En plus j’en sais pas plus que toi, je me suis présenté pour déconner, ils ont voté pour moi en sachant très bien que j’étais le pire choix. Bon après, faut se dire que c’était ça ou l’intello que personne calcule parce qu’elle ressemble à rien. » Il hausse les épaules, il ne va pas se plaindre des réunions qui lui permettent de sécher allègrement les cours sans qu’on vienne lui en toucher deux mots.
Faut dire ce qui est, ils sont loin de la classe d’élèves sérieux qu’on veut présenter à toutes les académies, en fait, ils sont même plutôt les glandeurs du lycée. Il y a toujours une classe comme ça. Certains se disent que c’est parce qu’ils ne savent pas quoi faire plus tard, d’autres pensent juste qu’ils sont cons ou qu’ils n’en ont tout bonnement rien à foutre. La vérité c’est que les trois réponses sont bonnes.
« Bref, la vie d’étudiant c’est comment ? Pas trop la merde ? C’est pas triste de plus voir nos gueules tous les matins à huit heure ? On se porte bien, si ça t’intéresse encore. » Il jouait la carte de la provocation car il avait retenu quelque chose chez Madstolker, c’est que s’il voulait le faire réagir, il fallait le cogner un peu, sans quoi il garderait son ton morne et calme.
feat. Sacha R. Madstolker ▲ dialogue lightcoral


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 92
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 19 Fév - 18:42
Le saluant à son tour de la main l'hybride l'invita à s'asseoir sur le banc le plus proche. Sacha ne s'y opposa pas, le suivant en silence. Ce cher Abberline s'installa alors sans aucune délicatesse, c'était bien son genre. L'observant du coin de l'œil il attendit que ce dernier reprenne la parole. Léo devait tout de même bien se douter qu'il n'en avait strictement rien n'a foutre de son poste de délégué.

Être le représentant d'une classe de boulet, il y avait mieux comme fierté et ça, il en était certain.

- Dis. T’en a vraiment quelque chose à cirer du pourquoi je suis délégué ? Non parce que c’est un sujet de merde. En plus j’en sais pas plus que toi, je me suis présenté pour déconner, ils ont voté pour moi en sachant très bien que j’étais le pire choix. Bon après, faut se dire que c’était ça ou l’intello que personne calcule parce qu’elle ressemble à rien.

Si quelqu'un était en train de douter de l'identité du cabot, le Madstolker était formel, c'était sans le moindre doute Léo Abberline. Se représenter pour le fun, c'était bien une idée à lui ça. Et puis sans parler de tous les autres crétins qui avaient voté pour lui...

Ce gamin était tout sauf mature, il passait pas inaperçu au lycée, il fallait être complètement con pour le désigne lui. Si un jour il croisait "l'intello" il lui dirait sûrement "Toutes mes condoléances."

- Bref, la vie d’étudiant c’est comment ? Pas trop la merde ? C’est pas triste de plus voir nos gueules tous les matins à huit heure ? On se porte bien, si ça t’intéresse encore.

La merde? Sûrement pas quand on en avait dans la caboche contrairement à certains hein. Mais ça il se retiendrait de le dire à la place, il enfonça ses mains plus profondément dans ses poches. Un sourire vint se dessiner sur son visage.

- J'm'en bas les couilles de savoir tout ça.

Le visage alors très sérieux, Sacha était prêt à poser les vraies questions. Parce que concrètement, la classe des Origines pouvait mourir dans un incendie, il continuerait sa vie. Plantant son regard dans celui de l'hybride, il reprit sur un ton dénué d'émotions comme souvent.

- En revanche, il y a une chose qui m'intéresse grandement. J'ai entendu que t'allais dans la chambre d'un certain Evasion, je suppose que c'était pas pour faire la discussion hein?

Le regard noir il ne le lâcha pas. Il était curieux de voir ce que ce boulet allait répondre. Quelle genre de conneries il allait encore trouver?

- C'était qui que tu tabassais?

Étrangement Sacha avait senti que l'espace d'un instant il avait perdu le contrôle. Il avait posé la question comme si l'autre allait gentiment répondre. Il sentait que s'il ne respirait pas un bon coup il allait rapidement écraser son poing dans sa tronche juste histoire de se détendre.

Concrètement, il se doutait que si l'Abberline avait été vu cela cachait quelque chose. et aussi étrange que cela puisse paraitre, il faisait largement plus confiance à Gwendal qu'à ce petit caïd des bacs à sable. Et si ses soupçons étaient justes, il irait parler au caméléon. Bien sur il aurait au préalable refait le portrait à l'autre cabot.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Léo N. Abberline
Délégué - Grade V
Messages : 29
Age : 18
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 20 Fév - 15:16
« J’m’en bas les couilles de savoir tout ça. » Un petit sourire vint se glisser sur les lèvres du canidé. Le contraire l’aurait étonné. Après tout, l’ancien délégué n’avait que très rarement brillé par sa présence et son intérêt pour les élèves de sa classe. A se demander même ce qui avait bien pu le pousser à se présenter. Etudiant d’un coup d’œil l’expression de Sacha il put voir qu’il était tout à fait sérieux. Les deux bruns se fixent, les yeux dans les yeux.
« En revanche, il y a une chose qui m’intéresse grandement. J’ai entendu que t’allais dans la chambre d’un certain Evasion, je suppose que c’était pas pour faire la discussion hein ? » Il s’amuse de la situation, de la direction que prend doucement le débat. « C’était qui que tu tabassais ? » Les sourcils froncés, il croit comprendre où le mentaliste veut en venir. Oups.
Loin de vouloir se défiler, il ne compte pas pour autant avouer ses torts aussi facilement. S’il veut des informations, il viendra les chercher. Il ne lui mâchera pas le travail, il vaut mieux que ça. « Tu sais, je vais rarement dans la chambre de quelqu’un pour faire la discussion. Je fais ce que j’ai à faire et je repars après. Et j’évite de demander le nom de la personne, très mauvaise idée si on ne veut pas qu’elle se sente pousser des ailes. Bref, je vois pas de quoi tu parles mon poulet. »

Le brun peut encore sentir le regard noir de son camarade sur lui. Ça lui fera les pieds, il m’a bien emmerdé pour que je vienne à une heure précise et il a réussi à être plus en retard que moi. Et puis depuis quand il s’intéresse à ce qui touche à autre chose qu’à sa propre vie ? Je veux dire, il n’a jamais été là quand certains ont eu besoin d’une épaule et là il se la joue justicier ? Laissez-moi rire.
L’hybride se lève du banc pour donner un coup dedans Il n’a jamais réussi à rester inactif depuis qu’il est petit, sauf quand le sommeil l’emporte bien entendu. « En attendant, t’aurais pu trouver meilleur moyen de me tirer des informations. Surtout que c’est pas comme si on était les meilleurs amis du monde. Je veux dire, t’as quand même mon numéro parce qu’il a tourné un peu partout, mais en soit on a jamais échangé plus qu’une dizaine de mots. D’ailleurs je crois que c’est la première fois que tu parles autant en ma présence. » Le tgv parlotte est en marche, et il faudra plus qu’un Sacha pour l’arrêter.
feat. Sacha R. Madstolker ▲ dialogue lightcoral


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 92
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 26 Fév - 21:44
Si les yeux du Madstolker étaient deux vraies armes l'autre petit merdeux serait mort sur ce banc même. Alors comme pour se calmer et ne pas étrangler l'hybride, il laissa un soupir s'échapper de sa bouche tout en levant la tête au ciel.

- Tu sais, je vais rarement dans la chambre de quelqu’un pour faire la discussion. Je fais ce que j’ai à faire et je repars après. Et j’évite de demander le nom de la personne, très mauvaise idée si on ne veut pas qu’elle se sente pousser des ailes. Bref, je vois pas de quoi tu parles mon poulet.

Mais c'était qu'il allait lui foutre son poing dans la gueule à ce petit con. Pire encore, Léo s'était levé.  Il avait bougé son cul du banc alors même qu'il venait de s'y installer. Aussi stupide que cela puisse paraitre, Sacha ne supportait pas les personnes qui ne pouvaient pas rester en place deux secondes. Plus encore dans le cas présent. Il fallait croire que tout chez l'Abberline le mettait sur les nerfs.

- En attendant, t’aurais pu trouver meilleur moyen de me tirer des informations. Surtout que c’est pas comme si on était les meilleurs amis du monde. Je veux dire, t’as quand même mon numéro parce qu’il a tourné un peu partout, mais en soit on a jamais échangé plus qu’une dizaine de mots. D’ailleurs je crois que c’est la première fois que tu parles autant en ma présence.

Mais j'vais le niquer ce sale gosse de merde.


Prenant une grande inspiration, il tenta de se raisonner. Il n'y avait nullement besoin de lui sauter au cou et de lui refaire le portrait, il allait gentiment lui dire ce qu'il voulait entendre hein? Alors à son tour il prit la parole. Sa voix se fit menaçante, tranchante, il prenait tellement sur lui pour ne pas attraper l'Abberline par le cou.

-  Ecoute sale cabot, fais c'que tu sais le mieux faire : obéir. Tu sais exactement de quoi j'parle.

Ses mains étaient à nouveau dans sa poche, poings serrés. Le pire c'était que ce petit enculé savait parfaitement où il voulait en venir. Il fallait croire qu'il était quelque peu suicidaire. Après tout, le Madstolker était connu pour avoir le sang chaud, ce n'était pas des heures de colle ou même un renvoi qui le feraient hésiter.

Que pouvait-il lui arriver de toute manière? Il avait pris un coup de son "père" ce n'était clairement pas  Léo qui lui mettrait un doute.

- J'aimerais pas te refaire le portrait, alors accouche.

Ça, c'était complètement faux. Il comprenait tellement Gwendal là tout de suite. Il avait dû s'éclater en lui éclatant justement la gueule. Ça devait probablement soulager de lui faire comprendre où était sa place.

Et contrairement à ce qu'il devait penser, il était bien bas, comme ses notes d'ailleurs. On ne pouvait pas dire que cet enfant était une lumière, ça aurait eu le mérite de le mettre un peu plus haut dans l'estime de Sacha c'était sur.

Jouer au plus malin était définitivement une très mauvaise idée, lui qui était si impulsif. Un poing dans la tronche était si vite parti. D'ailleurs c'était ce qui était arrivé. Sacha s'était approché et il avait naturellement laisser son poing cogner contre la joue du Abberline.

- Désolé, ma main a glissé.

C'était fou comme ça détendait. Il lui lança un regard toujours aussi froid et reprit d'une voix étrangement calme.

- Un peu comme toi dans la chambre de l'évasion hein?

Il n'ajouta rien gardant son regard dans celui de l'hybride.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Léo N. Abberline
Délégué - Grade V
Messages : 29
Age : 18
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 2 Mar - 23:55
Un des péchés mignons de Léo, c’est de réussir à mettre les nerfs de son interlocuteur à vifs. Le provoquer jusqu’à ce qu’enfin il se réveille. Comme avec l’ancien délégué qui se trouve devant lui. Il n’a jamais été habitué à entendre la voix de Sacha, pour être exacte, il ne lui avait touché que quelques mots depuis qu’ils connaissent l’existence de l’autre. Même en cet instant, Sacha tenait une discussion avec le canidé seulement par intérêt et bien que ce dernier le comprenne, cela ne lui fait guère plaisir. Je ne suis pas un vulgaire gamin que tu peux soudoyer avec une vulgaire friandise, mec. Je ne suis pas ton animal de compagnie comme t’as l’air de le croire.

« Ecoute sale cabot, fais c’que tu sais le mieux faire : obéir. Tu sais exactement de quoi j’parle. » Arrête ton char, Charles. Le canidé croise les bras et fixe le mentaliste avec un air de défi. « Me réduire à mon pouvoir, sérieusement ? Venant de quelqu’un qui pique les pouvoirs des autres, je trouve ça comique. Voleur. » Il parle calmement, tente de garder la situation sous contrôle, ne montre aucun signe de défaillance. Cette attitude est étonnante venant du canidé, après tout, il n’a jamais brillé par sa quiétude, mais il sait que s’il s’abandonne aux provocations et aux insultes il perdra le combat. S’il n’est pas déjà perdu d’ailleurs.
« J'aimerais pas te refaire le portrait, alors accouche. » Tu me fais pas peur, mon poulet. T’es pratiquement aussi effrayant que Vincent. C’est-à-dire qu’actuellement, t’as le charisme d’une souche d’arbre. Le mentaliste s’approche vivement, et décoche un coup dans la joue du canidé. « Désolé, ma main a glissé. Un peu comme toi dans la chambre de l’évasion hein ? » Le sang n’a fait qu’un tour dans les veines du canidé. Il peut supporter les insultes et les accusations dont il était coupable, mais il ne supporte pas d’être boxé comme si de rien n’était. Il le pousse de ses deux mains pour le renvoyer illico-presto sur le banc.
« Reste à ta place, si tu veux pas que je retourne dans sa chambre. Ta petite princesse est venue pleurer dans tes jupes ? Tu vas faire quoi, me briser les os un à un ? Désolé mon grand, mais j’ai largement assez donné comme ça, Gwendal est déjà passé par là. Et puis de toute manière il ne m’est plus d’utilité, ta petite copine peut arrêter de se faire un sang d’encre. » Son débit de parole est toujours impressionnant malgré sa joue endolorie. Il tourne le dos à l’ancien Origine, sans omettre de lui faire un magnifique doigt d’honneur qu’il risque de regretter. « Allez, je me casse, connard. »
feat. Sacha R. Madstolker ▲ dialogue lightcoral


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 92
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 3 Mar - 11:30
Repoussé par la canidé, Sacha s'était retrouvé sur le banc. Que croyait-il faire? Pensait-il réellement avoir une chance? En d'autres circonstances, le Madstolker aurait pu imaginer que ce soit Léo qui lui refasse le portrait, sauf que là, dire qu'il était énervé ne serait qu'une pâle copie de la vérité. Son état était tel, qu'il sentait que ses gestes ne pourraient être retenus.

La colère s'immisça dans tout son être, au point qu'il ne pensait plus qu'à une chose : lui faire fermer sa gueule de beau parleur. Croyait-il l'intimider? Pensait-il être en droit d'ouvrir sa grande gueule?

- Reste à ta place, si tu veux pas que je retourne dans sa chambre. Ta petite princesse est venue pleurer dans tes jupes ? Tu vas faire quoi, me briser les os un à un ? Désolé mon grand, mais j’ai largement assez donné comme ça, Gwendal est déjà passé par là. Et puis de toute manière il ne m’est plus d’utilité, ta petite copine peut arrêter de se faire un sang d’encre.

Sérieux Gwen t'aurais dû frapper bien plus fort.


Et pusique son ami ne l'avait pas fait en temps voulu, il allait le faire lui-même, sans aucun ménagement. Il allait frapper si fort contre sa sale gueule qu'il lui faudrait plus d'une semaine pour s'en remettre.

Sacha ressentait de petits picotements dans ses doigts. Il mourrait d'envie de lui faire comprendre qui devait revoir sa place. Le canidé avait tourné les talons, et le mentaliste avait pris cela comme le début d'une victoire. Ce sale morveux allait morffler. Il ne lui pourra même plus le supplier d'arrêter. Se relevant, il pût apercevoir un majeur se lever.

- Allez, je me casse, connard.

En quelques enjambées Sacha avait pu attraper l'épaule de Léo. Son poing s'écrasa avec une telle violence dans la face du délégué qu'il aurait presque pu entendre ses doigts craquer sous le choc.  Mais il ne se stoppa pas pour autant, au contraire il enchaîna avec autant d'énergie.

Lorsqu'une fois de plus il frappa le visage du canidé, il lui fit perdre l'équilibre. Si personne n'intervenait il finirait par l'envoyer à l'hôpital. Son sang bouillonnait, qui avait élevé ce sale gamin? Il avait besoin d'une leçon et si jusqu'à présent personne ne lui en avait donnée, il en prenait la responsabilité.

- Espèce de sale petit merdeux. T'as la mémoire courte on dirait, faut croire que Gwendal a été tendre avec toi.

Sa voix avait été plus glaciale que jamais auparavant. Et son regard, il était devenu sombre. Déjà qu'il le fusillait du regard depuis un moment, cela paraissait presque improbable. Et pourtant les faits étaient là, Léo avait pris le risque de mal parler du caméléon, il ne pouvait pas laisser passer ça.

S'approchant à nouveau du cabot, il l'attrapa par le cou, sa prise n'avait pas été tendre. Un moment d'égarement et il pourrait resserrer cette dernière jusqu'à lui couper totalement la respiration.

- Alors Abberline, on t'a jamais appris à fermer ta gueule devant plus fort que toi?

Son poing était une fois de plus parti. Il alla se perdre en plein dans l'estomac du canidé. La main autour de son cou se pressa un peu plus. Plantant son regard dans celui de Léo, il reprit non sans remarquer qu'il lui avait bien amoché le visage. A nouveau ses doigts le picotaient, il avait besoin de lui éclater un peu plus sa vieille tête.

Est-ce que le Madstolker regretterait ses gestes? Absolument pas, il l'avait cherché et bien mérité.

- Écoute-moi bien p'tit con, je t'interdis de parler de lui comme ça.

Il le jeta alors avec force contre le sol avant de s'avancer une nouvelle fois vers son corps. La semelle de sa chaussure n'avait pas tardé avant de venir s'écraser contre sa joue. C'était fou, l'envie qu'il avait de lui dégommer la tête à coup de pied.

- J'peux te jurer que si tu retournes le faire chier j'vais pas que te niquer ta race. Reste à ta place Abberline compris?

Retirant son pied du visage de ce dernier, Sacha ne le lâcha pas pour autant des yeux. S'il recommençait, il finirait par le savoir peu importe comment, il le saurait. Et lorsque ce sera le cas, il lui fera payer au centuple.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LCDB :: Xényla :: Cour Principale-
Sauter vers: