:: Le Commencement :: La Présentation :: Les Validées Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

I'm the one at the sail, I'm the master of my sea ◦ Gwendal Malenkov

avatar
Gwendal Malenkov
Délégué - Grade III
Messages : 44
Age : 18
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 18 Nov - 10:59
GRADE VI : Incapable de se transformer totalement, il peut faire apparaître des branchies sur son cou sous forme bermudienne pendant une minute avec un peu d'effort. Sans vraiment qu'il ne puisse le contrôler, sa peau se couvre parfois des tâches de son espèce quand il n'est pas parfaitement tranquille.
~7% de contrôle.
GRADE V : Incapable de se transformer totalement, il peut faire apparaître des branchies sur son cou pendant quelques minutes sous forme bermudienne sans trop d'effort. Il peut également durcir sa peau pour qu'elle soit un peu plus épaisse qu'à l'accoutumée en se concentrant.
~13% de contrôle.
GRADE IV : Toujours incapable de se transformer totalement en requin-tigre, il peut toutefois le faire partiellement à présent. Il peut changer le bas de son corps, à la manière d'une sirène, pendant 2 minutes. En plus des branchies, il peut sinon faire ressortir un aileron sur son dos en se concentrant sous forme bermudienne.
~22% de contrôle.
GRADE III : Incapable de se transformer totalement, il peut toujours le faire partiellement : il peut au choix changer le haut ou le bas de son corps mais ne supporte pas la transformation totale.
Il peut également maintenant utiliser son côté prédateur pour dégager une sorte d'aura animale agressive pendant 5 secondes pour intimider une personne face à lui qui le regarderait dans les yeux.
~29% de contrôle.
GRADE II : Il peut se transformer en requin-tigre de 3m de long, mais pour une très courte durée. Il peut utiliser son aura animale agressive pendant 10 secondes pour intimider une personne face à lui qui le regarderait dans les yeux.
~38% de contrôle.
GRADE I : Il maîtrise sa forme animale complète et peut à présent se transformer en requin-tigre de 3,5m de long pendant plusieurs minutes. Il peut utiliser son aura animale agressive pendant 15 secondes pour intimider une personne face à lui en le regardant dans les yeux.
~47% de contrôle.

Pour chaque grade, plus il se rapprochera de sa nature hybride, moins il aura de contrôle sur son tempérament et plus il sera prompt à la violence.
Après une transformation complète, il gardera des instincts d'animal pendant le reste de la journée, rendant difficile pour lui d'être en présence d'autres bermudiens.
Au mariage de Mio Fujiwara avec Shane Danson, il a mangé quelques décorations de table, ainsi qu'une fourchette à tarteSes dents peuvent détruire plus ou moins n'importe quoiSa charmante famille le surnomme la "Poubelle des Mers"Son sens de l'humour n'est pas toujours au goût de tousSa boisson préférée est le lait, qu'il soit chaud ou froidSur l'île, il a une notoriété non négligeable au sein des sportifsIl est considéré comme le meilleur nageur de l'île et on attend impatiemment de voir ses résultats dans la catégorie des plus de 18 ansLe seul prix qu'il n'ait pas encore décroché en natation est celui de cette catégorieIl est d'ailleurs le capitaine du club de natation de XénylaIl annoncera cette année son choix de s'écarter de sa carrière de nageurIl se prépare déjà depuis un an aux concours d'entrée pour la police de la capitaleIl prend des cours de combat auprès de la cheffe Fujiwara pour celaIl veut rompre avec la "tradition familiale" en se rangeant du côté de la loiComme tous les membres de sa famille, il a beau essayer de se contrôler, il n'a absolument aucune patience lorsqu'on le chercheEn témoigne Léo Abberline, dont le nez s'est déjà retrouvé fracassé contre un casier pour des paroles déplacéesSi quiconque touchait à un membre de sa classe, il serait le premier à réagirPour sa dernière année, il est d'ailleurs passé de leur Bras Droit à leur DéléguéIl considère peu de personnes comme ses "amis"Mais il n'est pas un gros antipathique sociopathe pour autantOn le méprend facilement pour un mauvais élève, peu investi dans ses cours et potentiellement effrontéOn lui a d'abord vivement conseillé d'aller dans la classe LibertéIl était plus intéressé d'aller chez les Passions pour en apprendre davantage à propos des humainsSa mère lui racontait des histoires à propos d'eux lorsqu'il était petitLorsqu'il avait 5 ans, sa mère est morte dans des circonstances douteusesIl fait de son mieux pour essayer de ressembler au souvenir qu'il a d'elle plutôt qu'au reste de sa famille qu'il exècreC'est bien pour cela qu'il assume totalement ses cheveux d'une couleur naturellement fuchsia qui lui viennent d'elleIl se sait assez intimidant pour que personne ne l'ennuie à propos de ce détail de toute façonIl a un certain succès auprès de la gente féminine, même s'il ne semble pas y accorder la moindre importanceCelles-ci ne viennent de toute façon jamais lui parler et il trouve agaçant qu'elles ne l'apprécient que pour son physique avantageuxGaucher, il écrit très mal et dessine aussi bien qu'un enfantL'odeur du sang des autres hybrides peut lui faire perdre ses moyensDu fait de son hybridation, il a une excellente perception des contrastes rendant sa vision nocturne et sous-marine particulièrement excellenteSa peau est plus froide, plus épaisse et plus résistante qu'un bermudien lambdaQuand il s'énerve, elle prend les tâches de son espèce qui peuvent prendre plusieurs minutes à disparaîtreRien ne le calme plus efficacement que de se dépenser dans l'eau et de se couper du mondeÇa, et frapper dans des surfaces duresOu la compagnie d'une certaine personne... même s'il ne veut pas encore se l'admettre.
Gwendal Malenkovft Rin Matsuoka de Free!

Prénom(s) Nom : Gwendal Malenkov ▬ Date de Naissance : 18/11/1999 ▬ Âge : 18 ans ▬ Espèce : Hybride ▬ Pouvoir : Requin-tigre ▬ Région d'origine : Viksande ▬ Orientation : Hétérosexuel ▬ Situation conjugale : Célibataire ▬ Situation familiale : Mère décédée, père en vie, quatre frères aînés ▬ Situation financière : Précaire ▬ Métier/Occupation : Lycéen, nageur semi-professionnel, petit boulot de serveur le weekend et les vacances ▬ Classe : Passion ▬ Année : 4ème, de lycée ▬ Groupe sanguin : B- ▬ Qualités et défauts : Protecteur ◦ Ambitieux ◦ Loyal ◦ Déterminé ◦ Sanguin ◦ Intransigeant ◦ Autoritaire ◦ Sceptique

Traverser l'île en train, ça craint.

« Contrôle des titres de transport, s'il vous plaît. »

D'abord, un grognement de mécontentement, rapidement suivi d'une grimace discrète. Puis vient le moment d'une réflexion rapide quant à l'endroit où j'ai bien pu ranger ce foutu papier au moment de ma montée dans le train.
Un étirement, une fouille archéologique de mes poches et un vague sourire d'excuse envers le contrôleur à qui j'ai présenté un ticket un chouïa froissé plus tard, je remets mon casque sur mes oreilles pour m'enfoncer un peu plus dans mon siège.

Aujourd'hui, c'est mon anniversaire. Pas que ça soit particulièrement important de le noter pour fêter mon existence en soi, mais surtout que ça explique pourquoi je suis actuellement dans un train en direction de Xalta, capitale de Viksande. Et ce après déjà plus de quatre heures de trajet des plus formidablement ennuyeuses qui toucheront heureusement bientôt à leur fin.
Et pourquoi passer cette journée à traverser l'île pour me rendre dans une région aussi intéressante qu'une soupe à l'oignon plutôt qu'à m'entraîner ou profiter de mon week-end me demanderez-vous peut-être ? Tout simplement parce que je suis maintenant officiellement majeur, je vous répondrai.

Alors oui, le fait que je sois majeur, on s'en tamponne un peu le coquillard. Pouvoir passer mon permis et légalement boire de l'alcool ? Grand bien me fasse, c'est pas foncièrement ma principale préoccupation. Être un adulte ? On en reparlera quand j'aurai fini ma dernière année de lycée et que j'aurai un métier honorable.
Non, maintenant que j'ai passé la barre des dix-huit ans, tout ce qui m'intéresse est le fait d'avoir enfin le statut d'indépendance vis-à-vis de mon père que m'octroie mon âge.

Ouais, si j'ai pris le train tôt ce matin en direction d'un endroit que j'apprécie à peu près autant que l'idée d'une visite chez le proctologue, c'est pour couper les ponts une bonne fois pour toute avec mon père. Chercher ce qui reste de mes affaires dans la maison familiale, envoyer balader celui qui croit que je lui dois ma réussite sportive et quitter cette région de merde pour ne plus jamais y retourner.
Je sais que c'est pas le genre de motivation qui me donnera le statut du meilleur fils de l'année, mais c'est pas comme si j'avais jamais eu l'intention d'y prétendre. Pour ça, il aurait d'abord fallu que j'estime un minimum mon géniteur.
Ce qui n'est certainement pas le cas.

En toute honnêteté, j'ai pas envie de revoir sa gueule. Ni celles de mes très chers frères, d'ailleurs.
Je crois que la dernière fois que je les ai vu, c'était quand je suis parti de la région pour entrer dans mon premier lycée à la capitale. C'était juste après la dernière compétition inter-collèges de l'île et ma victoire écrasante sur tous les autres participants à celle-ci. Une médaille d'or, une belle coupe rutilante et les premières approches de potentiels sponsors vers ma personne.

Ce jour-là, pour la première fois, ma passion pour la natation m'avait permis de gagner quelques unix. Pas grand-chose, puisqu'il ne s'agissait que d'une compétition du niveau du collège, mais assez pour symboliser mon arrivée dans le côté compétitif de la natation sur l'île. Évidemment, mon père a tout de suite mis son grappin dessus.
En raison de mon âge, toutes les récompenses monétaires que j'ai bien pu avoir depuis grâce à mes résultats sportifs sont allées directement dans les poches du vieux, sans jamais que je ne puisse en voir la couleur. Autant vous dire qu'il risque de ne pas apprécier des masses que je vienne aujourd'hui pour lui annoncer que c'est fini, maintenant que je vais pouvoir directement les recevoir dans mon propre compte en banque.
L'argent de Melor Malenkov, même lorsqu'il ne lui appartient pas, c'est quelque chose qu'il ne partage pas.

Je pousse un soupir las en m'appuyant sur mon coude, observant les plaines de ma région d'origine défiler alors que mon casque démarre une nouvelle chanson.

Je mentirais si je disais que ça ne me faisait quand même pas un petit quelque chose au creux de l'estomac de revenir « chez moi » après plus de trois ans à vivre à Daunae.
Ces plaines un peu fades, je les aimais bien quand j'étais petit. Quand ma mère m'y emmenait pour me sortir un peu de la maison quand je n'étais pas trop faible, c'était certains de mes meilleurs souvenirs. On était juste bien, à se balader sans trop savoir vers où on allait, tandis qu'elle me racontait des histoires toutes plus extraordinaires les unes que les autres.
Je crois que ça me manque, ces rares petits moments qu'on a pu avoir ensemble.

J'ai jamais compris pourquoi, mais elle a toujours pris la défense de mon père. Elle lui en voulait visiblement de me traiter comme il le faisait, de me voir comme un maillon faible dont la famille aurait mieux fait de se débarrasser mais quand on se retrouvait tous les deux, elle se sentait toujours obligée de me dire combien il m'aimait. Combien il aimait toute sa famille.
Rétrospectivement, je me rends compte qu'elle-même ne croyait probablement pas à son mensonge.

Ma gorge se serre légèrement et j'arrête la balade qui résonne dans mes oreilles, pour passer à quelque chose d'autre. Foutu piano déprimant, j'ai pas envie de me transformer en vieux fragile mélomane.

Par la fenêtre, je vois les plaines doucement faire place à un début de civilisation et autour de moi, les quelques personnes qui partagent mon wagon commencent à s'agiter. La silhouette de Xalta commence doucement à se dessiner sous mes yeux et je sais que d'ici une ou deux minutes tout au plus, le train amorcera son ralentissement pour entrer en gare.

Alors que je referme mon gilet et retire mon casque le temps de replacer ma casquette de baseball un peu enfoncée sur ma tête, le crissement caractéristique des freins du train se fait entendre. Je grince des dents, étouffant le plus vite possible ce son insupportable grâce à mon casque et bientôt, l'odeur de gomme brûlée se met à envahir le wagon.
Forcément, ça ne rate pas et me donne la nausée, comme à chaque fois qu'on approche d'une gare où le train s'arrête.
Foutue hybridation de mes deux.

Une fois le train totalement à l'arrêt, je bâille et me lève tranquillement pour me mettre dans l'allée. Je lance ensuite vaguement mon sac à dos sur mon épaule gauche et de la main droite, je sors mon portable pour y vérifier l'heure tout en suivant le mouvement des gens qui se dirigent vers la porte du wagon.
Plus qu'un vieux trajet en bus et je serai entouré du reste des Malenkov. Plus qu'une petite quinzaine de minutes et la famille sera presque entièrement réunie, dans la joie et la bonne humeur. Plus qu'un mauvais moment à passer et je serai définitivement débarrassé de l'obligation de jamais devoir revenir en Viksande.

Je sens que le comité d'accueil qui m'attendra à la maison appréciera la surprise de ma venue à peu près autant que celle d'une infestation de nuisibles.

Suivant machinalement la petite vieille devant moi, je laisse assez d'espace entre nous pour la laisser se déplacer sans trop de soucis. On peut pas dire que je sois follement pressé de sauter du train pour me jeter dans un autre transport en commun, alors autant me comporter comme un citoyen correct en ne la collant pas comme une sangsue.
Quand on arrive au bout du wagon et qu'elle doit descendre sa valise dans l'escalier, je sens venir la galère pour elle et m’apprête à lui proposer mon aide. Aide qu'elle n'aura jamais le temps d'accepter ou de décliner puisque le jeune derrière moi décide apparemment que de me foncer dedans à ce moment-là pour sortir plus vite est plus intelligent que d'attendre quelques secondes de plus, envoyant mon portable valser sur le quai au passage.

Je dois vraiment prendre sur moi quand je vois mon écran prendre tout l'impact de sa chute du train sur le quai.

Le regard compatissant que la petite vieille me lance suffit à me faire comprendre qu'elle est désolée de ce qu'il vient de se passer - en même temps, c'est pas comme si elle avait grand-chose à voir avec ce fils d'anchois. De mon côté, je hausse les épaules et tâche de ravaler mon envie d'aller casser la gueule à celui qui a probablement tué mon portable et utilise plutôt mon énergie bouillonnante pour prendre de moi-même la valise de la septuagénaire.
Arrivé sur le quai, je ramasse mon pauvre petit appareil sur le sol, après avoir fait un signe de tête en guise de réponse aux remerciements de la dame.

J'imagine qu'on peut considérer que j'ai fait ma bonne action de la journée.

Je soupire en m'attardant sur le fond d'écran - maintenant artistiquement craquelé - de mon portable, espérant que ça ne soit pas le signe annonciateur d'une journée de merde à venir. Mon bon sens me dit que probablement que si, malheureusement.
La fin d'une chanson me permet alors d'entendre la fin de l'annonce qui passe dans les hauts-parleurs du train tandis que je m'éloigne de la porte du wagon.

« Lors de votre descente, prenez garde à l'intervalle entre le marchepied et le quai. »

Traverser l'île en train, ça craint.

A votre propos

Pseudo : Staline.
Âge : 23 ans.
Pays : France.
Expérience : Moins de deux ans de rp.
Comment avez vous découvert LCDB ? : Comme ça.
Couleur : #660033.
Code : Comme Gwendal, j'ai mangé des choses qui fallait pas





DC : Zhang Lya - Astalée Galaght - Anthony Kim - Caelan Anderson - Dante Bartoli.
#660033
❝Always push your limits.❞
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Sam 18 Nov - 17:45
Invité

GENRE IL A MANGE LA BELLE DÉCORATION DE SON MARIAGE #choquée #brusquée

Ah encore une fois, de super anecdotes, je meurs. J'ai hâte de lire ton histoire en tout cas ! Et au passage, je te valide ton code o/
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 12
Age : 18
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 18 Nov - 23:03
Par où commencer... ?

Je crois que parmi mes anecdotes ce cache ce que je pense de Gwendal~
Gwendal is bae. Gwenrin my otp et puis voilà.
Les anecdotes valent de l'or (touuuutes les anecdotes ufufu~)
J'ai hâte de voir l'histoire de ce cher colocataire ♥️

ET JOYEUX ANNIVERSAIRE A LUI, TON MAGNIFIQUE BÉBÉ EST MAJEUR ♥️♥️♥️
Ma petite Eirin lui réserve un petit cadeau des plus charmants c:

Peace and luv sur tes cheveux fushias~ Ne tarde pas trop avec cette histoire~
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sekai Yoki
Déléguée - Grade II
Messages : 106
Age : 19
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 19 Nov - 15:10
Ohw mais que vois-je ne serait-ce donc pas tonton Gwen? C:

J'ai hâte de voir son histoire *^*
En attendant les anecdotes m'ont bien plu et je ne l'apprécie que plus encore vdjdjdkdkld
Fangirl un jour fangirl toujours n'est-ce pas ? J'ai hâte de voir la suite et surtout de RP avec ce fabuleux personnage je frétille d'impatience ! Dhjdjdjd
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Mar 12 Déc - 20:08
Invité
Bon je t'ai déjà dit ce que je pensais de cette fiche hein, et du perso en lui-même du coup, wllh tu sais.






Bravo pour ta Validation !

Pour rendre ta vie plus simple voici un petit résumé rapide de tous les liens importants pour finaliser ta validation. Tout d'abord, il te faudra indiquer où tu vis, dans un dortoir à Xényla ou ailleurs. Si tu es élève, tu auras besoin de t'intégrer à un club et si tu as un emploi, que tu sois adulte ou mineur, c'est que tu devras te rendre.

Il te faudra aussi remplir une fiche de lien (www.) ainsi qu'une fiche de rps (www.). Tu pourras trouver un partenaire pour ton premier RP ici. Penses bien à recenser ta couleur aussi ici.

Bien sûr si tu as des questions, n'hésites pas à joindre les admins, Lenz ou Mio. Le reste du staff est également à ta disposition et si tu es élève, tu peux contacter ton délégué qui pourra te répondre sans soucis.

Bien ! Tu es fin prêt à te joindre à l'aventure !
Encore une fois bienvenue et bon jeu à toi !
Au plaisir de te croiser inrp.

Mio

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LCDB :: Le Commencement :: La Présentation :: Les Validées-
Sauter vers: