:: Le Commencement :: La Présentation :: Les Validées Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

And he recommenced his song ◦ Dante Alejandro Bartoli

avatar
Messages : 46
Age : 32
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 19 Nov - 15:20
GRADE VI : Incapable d'effectuer une transformation totale en grizzly, il possède sous forme bermudienne des canines plus larges que la moyenne ainsi qu'une constitution forte.
Lorsqu'il s'énerve, ses mains et avant-bras sont remplacés par leur équivalent de sa forme animale. Cela peut durer jusqu'à 3 minutes.
~ 7% de contrôle.
GRADE V : Incapable d'effectuer une transformation totale, il peut maintenant de lui-même changer ses mains et avant-bras par leur équivalent animal. Cela peut durer jusqu'à 5 minutes.
~ 11% de contrôle.
GRADE IV : Incapable d'effectuer une transformation totale, il peut changer ses mains et avant-bras à sa guise et les garder sous forme animale pendant 10 minutes.
Lorsque les températures chutent, son corps compense maintenant tout seul et il supporte mieux le froid.
~ 22% de contrôle.
GRADE III : Incapable d'effectuer une transformation totale, il garde les mêmes capacités qu'ultérieurement. Il gagne cependant une ouïe ainsi qu'un odorat légèrement plus développés sous forme bermudienne, et peut atteindre le capacités d'un grizzly dans ce domaine en se concentrant.
Il peut garder l'ouïe ou l'odorat de sa forme animale pendant une heure.
~ 27% de contrôle.
GRADE II :  Incapable d'effectuer une transformation totale, il garde les mêmes capacités qu'ultérieurement. Ses mains et avant-bras sous forme animale peuvent être maintenus pendant 13 minutes.
Il peut garder l'ouïe ou l'odorat de sa forme animale pendant deux heures.
~ 33% de contrôle.
GRADE I : Il peut effectuer une transformation totale en grizzly pendant une durée indéterminée. Plus il restera longtemps sous cette forme, moins il ne la contrôlera. Il peut toujours transformer ses mains et ses avant-bras à sa guise et les garder jusqu'à 15 minutes.
Au bout de 7 minutes sous forme de grizzly, son instinct animal le submerge totalement et il ne peut plus revenir à la normale de lui-même. Il peut garder l'ouïe ou l'odorat de sa forme animale pendant deux heures.
~ 44% de contrôle.

En tant qu'hybride "prédateur", Dante dégage naturellement une présence menaçante et légèrement écrasante, surtout face aux hybrides "proies".
Plus il utilise ses capacités animales, moins il n'est capable d'être patient et tend à l'énervement.
Il a un poisson rouge nommé RomulusIl n'a absolument aucune notion du sens de l'humourIl est très poiluFumeur lourd, il consomme des cigarettes en journée et des cigares le soirIl possède une belle collection de whiskys de qualitéTrouve les épinards parfaitement répugnantsA une sainte horreur des aliments sucrés et de la couleur roseMais fait semblant d'apprécier cette couleur pour ne pas risquer de vexer sa nièceIl vient d'une famille particulièrement croyante et a toujours gardé l'habitude d'aller prier au temps chaque mercredi et dimancheNe supporte pas que l'on puisse porter atteinte à l'Unique devant luiS'est découvert une passion tardive pour la musique classiqueEt cela grâce à sa petite nièce Graziella, qu'il traite comme sa petite princesseN'a strictement aucune idée de la manière de se comporter avec des enfants ou des adolescentsMais fait beaucoup d'efforts pour y remédierA déjà partiellement traumatisé un jeune tromboniste de l'orchestre qu'il aide dans le quartier nordL'adolescent était arrivé avec une demi-heure de retard sans présenter la moindre excuse valable, sachant pourtant que Dante ne plaisantait pas avec le travail ou la ponctualitéIl a fini les mains scotchées contre une porte pendant les deux heures de la répétition avec interdiction de faire le moindre bruitPlus personne n'est jamais arrivé en retard à une répétition après celaDante a quand même essayé de se rattraper en offrant une montre au pauvre gaminIl s'en voulait de l'avoir totalement oublié contre la porte, même s'il ne l'a pas admis aux enfantsIl est extrêmement doué avec les chiffres et les prévisions de marchéEn profitant d'une faille dans la Bourse de l'île, il s'est constitué un petit parachute doré assez confortable "en cas de besoin"La majorité de son argent lui vient de magouilles là-dedansNe comptez pas sur lui pour vous prêter de l'argent, par contreTout salaire exige compensation, d'après luiLa seule exception pour lui étant "ses petits" et leur salle de répétition miteuse pour lesquels il est prêt à s'investir sans aucun autre retour de leur part que des sourires et de la passionMême s'il ne le montre pas de la meilleure manière, il est réellement attaché à ces enfantsIl veut leur montrer qu'avec du travail et de l'acharnement, tout est possibleÇa, et un petit coup de pouce "a la Dante"En toute situation, il est incapable de faire dans la demi-mesureAinsi, soit il sera vêtu de vêtements élégants pour faire bonne figure, soit on le verra sortir en caleçon, t-shirt sale et pantouflesAu mariage de sa sœur, il a demandé à six de ses "associés" de s'occuper de la sécuritéSa sœur l'a d'ailleurs frappé avec son bouquet de fleur en le voyant débarquer avec deux de ces gorilles pour l'accompagner à sa limousinePour lui, la famille est sacréeLa sienne n'a d'ailleurs pas compris pourquoi il a décidé de s'inscrire à l'université à son âgeSa sœur pense que c'est une petite crise de la trentaine qu'il fait parce qu'il n'est toujours pas mariéElle se fait du soucis qu'il soit toujours célibataireEn vérité, il ne cherche simplement pas à faire tenir une relation avec qui que ce soitCe qui ne l'empêche pas d'avoir eu son quota de conquêtes sulfureusesIl fait un excellent amant, lui a-t-on ditIl rêve de vivre un jour dans une maison avec un jardin, avec sa propre petite famille, dirigeant son orchestre pour des concerts à salle pleine tous les weekendDéteste se raser et évite autant que possible de le faire, tant qu'il ne ressemble pas à un sans-abrisVis un peu mal l'apparition de rides sur son front qui le vieillissent et soupçonne ses sourcils toujours froncés de les avoir fait venir plus tôt.
Dante Alejandro Bartolift Bigby Wolf de Fables

Prénom(s) Nom : Dante Alejandro Bartoli ▬ Date de Naissance : 26/10/1985 ▬ Âge : 32 ans ▬ Espèce : Hybride ▬ Pouvoir : Grizzly ▬ Région d'origine : Ivangar ▬ Orientation : Hétérosexuel ▬ Situation conjugale : Célibataire ▬ Situation familiale : Une grande sœur, une nièce ▬ Situation financière : Plus aisée qu'il ne l'admettra ▬ Métier/Occupation : "Magouilleur reconverti", trader, chef d'orchestre de quartier ▬ Classe : Musique ▬ Année : 1ère, d'Université ▬ Groupe sanguin : B+ ▬ Qualités et défauts : Paternel ◦ Travailleur ◦ Serviable ◦ Sérieux ◦ Bourru ◦ Dépourvu d'humour ◦ Colérique ◦ Rancunier

Certains disent qu'il n'y a pas plus doux réveil que lorsqu'on est en bonne compagnie : la vision d'une cuisse dénudée, des draps immaculés épousant parfaitement les courbes du corps d'une femme encore endormie. Rien n'est plus beau, paraît-il.

Tel fut celui de Dante lorsqu'il ouvrit les yeux, ce matin-là.

La veille au soir, l'hybride avait décidé de se faire plaisir. Lui qui ne sortait que très peu depuis l'instauration du couvre-feu par les autorités de l'île, il s'était exceptionnellement offert une petite sortie dans un bar du coin. Et visiblement, cette petite sortie s'était conclue chez lui, au bras d'une rencontre voluptueuse. Une manière pour lui de décompresser et se préparer à fouler les couloirs de Xényla, sans aucun doute.

Que l'on ne se méprenne pas : Dante n'avait pas la moindre appréhension à retourner à l'université à son âge. Pour lui, c'était probablement le meilleur choix qu'il avait fait de sa vie que de recommencer à zéro et de repartir sur des bases saines. Enfin... plus saines. Il n'allait pas laisser derrière lui absolument toutes ses habitudes, même s'il allait tout de même bientôt les secouer quelque peu.
Il avait donc décidé de marquer l'évènement à sa manière : avec du whisky, des cigares et un retour chez lui, une belle brune aux boucles lâches à son bras.

Dans un étirement silencieux, l'hybride se redressa doucement dans son lit, dévoilant un torse nu à la musculature carrée. Gratifiant la femme à ses côtés d'un coup d’œil furtif, il se glissa ensuite hors de ses draps pour se diriger vers sa salle de bain. Derrière lui, le faible froissement de ses draps lui indiqua que son invitée avait été réveillée par ses mouvements. Il ne s'en excusa pas.

Arrivé dans sa salle de bain, Dante ne perdit pas de temps pour prendre sa douche, n'ayant eu qu'à se débarrasser de son seul caleçon avant de s'y glisser. D'une oreille distraite, il écouta à peine les bruits qui s'élevaient de la chambre avoisinante, plus intéressé par l'eau chaude régénératrice qui coulait dans sa nuque.
Lorsqu'il sortirait de sa salle de bain, il s'attendait visiblement à ce que son invitée de la soirée soit partie.

Au bout de quelques minutes, le trentenaire revigoré coupa l'eau, alors qu'une fine buée avait commencé à se former sur le miroir de la pièce. En sortant de sa cabine de douche, il empoigna la première serviette venue et l'attacha sur ses reins, avant de sortir de la pièce. Lorsqu'il arriva dans sa chambre, celle-ci avait apparemment été désertée.
Suivant ses automatismes, Dante se dirigea vers le chevet de son lit. Là, il retira un paquet de cigarettes de son tiroir ainsi qu'un briquet, pour les poser sur le bureau de la pièce : une fois sa tasse de café engloutie, il irait délecter son palais de sa première dose de nicotine de la journée.

Ne restait maintenant qu'à aller prendre ladite tasse de café.

Sans prendre la peine de s'habiller, l'hybride sortit de sa chambre, toujours aussi machinalement. Sa routine était bien rodée, cela ne faisait aucun doute.

Mais là, sans crier gare, elle fut légèrement perturbée.

Généralement, les conquêtes d'un soir de Dante partaient toujours avant qu'il ne se lève. C'était un accord tacite convenu d'avance que leur relation ne s'éternise jamais et lorsque leur présence pouvait bien se prolonger, ça n'était jamais plus que le temps de quelques réjouissances charnelles supplémentaires.
Pourtant, là, devant lui, son invitée était apparemment toujours là. Et elle n'avait pas dans l'intention de reprendre ce qu'ils avaient entrepris la veille, puisqu'elle avait pris le temps d'enfiler un pantalon indiquait plutôt son envie de s'en aller. Ce qui rendait son immobilité actuelle dans l'entrebâillement de la cuisine tout à fait surprenante, en somme.

À cette vision, Dante fronça légèrement les sourcils : les imprévus, il ne les avait jamais particulièrement porté dans son cœur. Pour autant, il détendit rapidement les traits de son visage pour rejoindre la jeune femme. Une fois à ses côtés, il posa une main sur son épaule, s'adressant à elle d'une voix neutre.

« Tu ne pars pas ? »

Silence.

Dire que l'hybride se donnait rarement la peine de faire la discussion le matin, il était presque miraculeux que l'absence de réaction de cette femme ne le mette pas en colère. Il fallait croire qu'il était plus patient avec de belles courbes devant les yeux que face à des hommes bourrus et sévères de sa trempe.

Voyant qu'elle ne comptait visiblement ni lui répondre, ni esquisser le moindre mouvement pour le laisser passer toutefois, Dante décida de se frayer un chemin de lui-même pour entrer dans sa cuisine. Puisque l'ouverture était un peu étroite pour deux personnes, il ne manqua pas d'en profiter pour laisser traîner ses mains sur les hanches de la belle, sans que celle-ci ne s'en plaigne.
Et puis finalement, après qu'il eut fait quelques pas en s'éloignant d'elle, une voix douce s'éleva derrière lui.

« Euh... Dante, c'est ça ? »

Alors qu'il arrivait au niveau de sa cafetière, le principal intéressé fit l'effort de se retourner vers son invitée, un sourcil inquisiteur relevé. Qu'elle s'adresse enfin à lui n'était pas désagréable, loin de là, mais il devait avouer être sincèrement étonné qu'elle ait retenu son nom : de son côté, lui n'avait strictement aucune idée de celui de la jolie brune.

« Mhm ? »

Se contentant d'un grognement interrogatif, il lui tourna ensuite le dos pour s'affairer sur sa machine. Retenant un bâillement, il ouvrit alors le couvercle de celle-ci, la débarrassant bientôt d'un filtre à café usagé qu'il jeta dans la poubelle la plus proche. C'étaient visiblement des gestes qu'il aurait été capable de faire les yeux fermés, tant ils semblaient imprimés dans ses muscles.

« P- Pourquoi il y a... ça dans ta cuisine ? »

S'interrompant dans la préparation de son café, Dante soupira, légèrement agacé. Cette femme avait beau être d'une beauté incontestable, il n'en demeurait pas moins que l'hybride ne supportait pas que l'on retarde sa routine matinale - surtout pour poser une question dépourvue du moindre intérêt. Que pouvait-elle bien trouver de problématique à l'agencement de sa cuisine ?
Faisant preuve d'une bonne volonté qui lui était rare cependant, il fit l'effort de se retourner vers son invitée, tâchant de comprendre ce qui pouvait bien la déranger dans sa cuisine.

Face à lui, celle-ci observait avec effroi un coin de sa cuisine. Un coin de sa cuisine qu'elle pointait d'un doigt tremblotant. Un coin de sa cuisine où un cochon était confortablement installé dans un panier en tissus deux fois trop petit pour lui, dormant encore à poings fermés.

Détachant son regard de l'animal pour le reporter au corps - bien plus attirant, il fallait l'avouer - de la brune et pour toute réponse à sa question, Dante haussa les épaules. Pourquoi avait-il un cochon dans sa cuisine ? La question méritait probablement d'être posée en effet, mais y répondre aurait constitué un effort et une perte de temps qu'une conquête d'un soir ne valait certainement pas.

Alors que la jeune femme adressait à son amant un regard empli de l'incompréhension la plus totale, lui se dirigea tranquillement vers une armoire, à quelques pas de l'évier. Arrivé à celle-ci, il ouvrit ensuite l'une de ses portes, dévoilant derrière elle une multitude de dosettes aux couleurs plus variées les unes que les autres, rangées avec soin.
Une fois la capsule de son choix empoignée, Dante se retourna une nouvelle fois vers son invitée, qui elle ne semblait toujours pas avoir bougé d'un pouce, les yeux toujours rivés sur lui en l'attente d'une réponse.

Désignant d'un faible signe de la tête sa machine à café, l'hybride se décida apparemment à finalement prendre la parole, le plus naturellement du monde.

« Café ? »

Aucune explication supplémentaire quant à la présence d'un cochon nain dans son appartement ne semblait être de rigueur d'après lui, visiblement.

A votre propos

Pseudo : Staline.
Âge : Presque vieille.
Pays : France.
Expérience : Quelle question voyons.
Comment avez vous découvert LCDB ? : Au détour d'une ruelle sombre.
Couleur : Sienna.
Code : Une petite déléguée est passée et a pris ton code c:






« Don't talk down to me. »

Dante dirige en Sienna.


DCs : Zhang Lya, Gwendal Malenkov, Astalée Galaght, Anthony Kim, Caelan Anderson.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 27
Age : 30
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 19 Nov - 15:45
Bienvenue à vous, monsieur Bartoli.

Je ne cache pas avoir hâte de voir l'histoire d'un tel personnage. J'adore le vava, et tes anecdotes son merveilleuses. Misha restera au dans mon cœur, il aura marqué mon bras à jamais. Je n'ai pas grand chose à dire de plus. Il sera très intéressant de rp avec un étudiant plus vieux que ma personne x)

Bonne chance pour l'écriture, au plaisir de se faire un petit rp~
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sekai Yoki
Déléguée - Grade II
Messages : 106
Age : 19
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 19 Nov - 17:27
Ouuuh j'adore ce petit grand bonhomme c:

Je lui souhaite la bienvenue chez les évasions il y aura sa place <3
J'adore les anecdotes surtout celle qui dit qu'il se fait frapper par le bouquet de sa soeur et aussi celle où il laisse un gosse accroché pendant la répétition huhu

Jai hâte de lire son histoire et plus encore, de RP avec ce grand gaillard *^*
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 46
Age : 32
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 23 Jan - 15:10

Moult semaines de réflexions, de doute, de changements d'avis et 1320 mots plus tard :

Mes enfants, j'ai fini cette fiche.
elmo

Je n'y croyais plus - vous non plus - mais vous avez réussi à me redonner envie de lui redonner une chance et de donner vie à Dante. Alors je vous dis merci, voilà.
J'espère que le rush de l'écriture de l'histoire ne se fera pas trop ressentir et que cette fiche vous plaira.

Puisse-t-elle répondre à vos attentes.

lewut luv





« Don't talk down to me. »

Dante dirige en Sienna.


DCs : Zhang Lya, Gwendal Malenkov, Astalée Galaght, Anthony Kim, Caelan Anderson.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Lenz Weelher
Grade IV
Messages : 55
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 23 Jan - 23:42
En vrai je suis grave contente que Dante vive au final.
Jor.
Il me plait.
i luv it

Je te valide donc avec plaisir et tout lewut






Bravo pour ta Validation !

Pour rendre ta vie plus simple voici un petit résumé rapide de tous les liens importants pour finaliser ta validation. Tout d'abord, il te faudra indiquer où tu vis, dans un dortoir à Xényla ou ailleurs. Si tu es élève, tu auras besoin de t'intégrer à un club et si tu as un emploi, que tu sois adulte ou mineur, c'est que tu devras te rendre. D'ailleurs, penses à te recenser ici

Il te faudra aussi remplir une fiche de lien (www.) ainsi qu'une fiche de rps (www.). Tu pourras trouver un partenaire pour ton premier RP ici. Penses bien à recenser ta couleur aussi ici.

Bien sûr si tu as des questions, n'hésites pas à joindre les admins, Lenz ou Mio. Le reste du staff est également à ta disposition et si tu es élève, tu peux contacter ton délégué qui pourra te répondre sans soucis.

Bien ! Tu es fin prêt à te joindre à l'aventure !
Encore une fois bienvenue et bon jeu à toi !
Au plaisir de te croiser inrp.

Lenz

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LCDB :: Le Commencement :: La Présentation :: Les Validées-
Sauter vers: